Moteurs F1 2022 : où en sont les pilotes à Silverstone ?

Voici un rappel des règles sur les unités de puissance et un point sur les éléments moteur utilisés par tous les pilotes de la grille F1 en 2022.

Charger le lecteur audio

La réglementation moteur en Formule 1 impose à chaque pilote l'utilisation d'un certain nombre d'éléments sur toute une saison. Au-delà, les pilotes sont automatiquement pénalisés sur la grille à chaque nouvelle pièce qui dépasse le quota.

Pour commencer, une unité de puissance en F1 est composée de sept éléments différents :

  • Moteur à combustion interne (ICE)
  • Turbocompresseur (TC)
  • MGU-H (qui récupère l'énergie générée par la chaleur)
  • MGU-K (qui récupère l'énergie générée par le freinage)
  • Batterie (ES)
  • Unité de contrôle électronique (CE)
  • Système d'échappement (EX), en réalité composé de quatre éléments distincts.

Un nombre limité d'exemplaires de chacun de ces sept éléments peut être utilisé dans l'année par chaque pilote. L'article 28.2 a) du Règlement Sportif de la F1 dispose ainsi que "tout pilote ne peut utiliser plus de 3 moteurs (ICE), 3 MGU-H, 3 turbocompresseurs (TC), 2 batteries (ES), 2 unités de contrôle électronique (CE), 3 MGU-K et 8 de chacun des [...] quatre éléments constituant un ensemble de système d'échappement pendant un championnat".

Lire aussi :

Quant aux pénalités, voici comment elles sont déterminées, sous l'égide de l'article 28.3 du même règlement :

  • La première fois qu'un élément supplémentaire (c'est-à-dire hors quota) est utilisé, une pénalité de 10 places sur la grille est imposée.
  • La fois d'après, si un élément supplémentaire du même type est utilisé, une pénalité de 5 places sur la grille est imposée.
  • Les pénalités sont cumulatives, c'est-à-dire que si plusieurs éléments sont changés d'un coup, les pénalités s'additionnent.
  • Toutefois, à partir du moment où le total excède 15 places, le pilote concerné est automatiquement renvoyé en fond de grille. Si plusieurs pilotes sont dans ce cas, ils sont classés à l'arrière de la grille en fonction de leur classement lors des qualifications.
  • Pour empêcher un même pilote de "stocker" des pièces neuves en accumulant des pénalités lors d'un même Grand Prix, seul le dernier exemplaire monté pour chaque élément pourra être utilisé lors des GP suivants sans pénalité. Les autres occasionneront des pénalités dès qu'ils seront utilisés en appliquant la même logique. Il n'y a donc aucun intérêt pratique à changer plusieurs fois d'un même élément lors d'une course.
  • Enfin, les pièces sont dans les faits liées à la voiture et non au pilote. En conséquence, si un pilote est remplacé temporairement ou définitivement en cours de saison, il hérite de l'allocation moteur utilisée jusqu'ici.

Maintenant que les bases sont posées, afin de vous y retrouver dans la saison 2022, nous vous proposons de faire un point grâce aux tableaux suivants. Le premier fait le point sur la situation au sortir du précédent GP et le second indique les changements pour le GP en cours :

Moteurs - L'état des lieux avant le GP de Grande-Bretagne

Les cases jaunes indiquent les pièces pour lesquelles la limite a été atteinte, les rouges les pièces pour lesquelles le quota a été dépassé.

 

ICE

Quota = 3

TC

Quota = 3

MGU-H

Quota = 3

MGU-K

Quota = 3

ES

Quota = 2

CE

Quota = 2

EX

Quota = 8

Russell 2 2 2 2 1 1 3
Hamilton 2 2 2 2 1 1 3
Verstappen 2 2 2 2 1 1 3
Pérez 2 2 2 2 1 1 4
Leclerc 4 4 4 4 1 3 5
Sainz 3 2 2 2 1 2 4
Ricciardo 2 2 2 2 1 1 2
Norris 2 2 2 2 1 1 2
Alonso 4 4 4 4 3 3 4
Ocon 3 3 3 3 2 2 3
Gasly 3 3 3 3 2 2 5
Tsunoda 4 4 4 4 3 3 5
Stroll 2 2 2 2 2 2 2
Vettel 2 2 2 3 2 2 2
Albon 2 2 2 2 2 2 2
Latifi 2 2 2 2 2 2 2
Bottas 3 3 3 2 2 2 4
Zhou 2 2 2 2 1 1 3
Magnussen 3 3 3 3 2 2 4
Schumacher 2 3 2 2 2 2 4

Moteurs - Les nouvelles pièces installées pendant le GP de Grande-Bretagne

Les cases jaunes indiquent les pièces qui font atteindre au pilote la limite autorisée, les rouges les pièces qui lui font dépasser le quota.

  ICE TC MGU-H MGU-K ES CE EX Pénalité
attendue
Pérez           X   Aucune
Leclerc             X Aucune
Sainz   X X X       Aucune
Bottas       X       Aucune
Zhou X X X X     X Aucune
Schumacher X   X X       Aucune

Les règles et l'état des lieux pour les boîtes de vitesses

En 2022, les règles concernant l'utilisation des boîtes de vitesses pour les pilotes ont changé par rapport à ce qui se faisait précédemment : fini le nombre de courses consécutives qu'une boîte devait réaliser, désormais la gestion de l'allocation s'aligne sur ce qui se fait côté moteur. Chaque pilote dispose d'un nombre de pièces à l'année à utiliser comme bon lui semble, et dès que ce quota est dépassé, une pénalité s'applique.

Plus précisément, deux types de pièces sont concernés (appelées "Restricted-Number Components", ou RNC, par la réglementation) : d'un côté, en gros, la boîte de vitesses à proprement parler et de l'autre le carter. Dans les deux cas, la limite à l'année pour un calendrier de 22 Grands Prix est de quatre. Dès qu'une pièce dépasse ce quota, ce sont cinq places de pénalité qui s'appliquent qu'importe s'il s'agit de la première fois que le dépassement a lieu ou non.

Boîtes de vitesses - L'état des lieux avant le GP de Grande-Bretagne

Les cases jaunes indiquent les pièces pour lesquelles la limite a été atteinte, les rouges les pièces pour lesquelles le quota a été dépassé.

 

Carter de boîte

Quota = 4

Boîte de vitesses

Quota = 4

Russell 2 2
Hamilton 2 2

Verstappen

2 2
Pérez 2 2
Leclerc 2 2
Sainz 2 2
Ricciardo 3 3
Norris 2 2
Alonso 2 2
Ocon 3 3
Gasly 3 3
Tsunoda 2 2
Stroll 2 2
Vettel 2 2
Albon 2 2
Latifi 2 2
Bottas 3 2
Zhou 2 2
Magnussen 2 2
Schumacher 4 4

Boîtes de vitesses - Les nouvelles pièces installées pendant le GP de Grande-Bretagne

Les cases jaunes indiquent les pièces qui font atteindre au pilote la limite autorisée, les rouges les pièces qui lui font dépasser le quota.

  Carter de boîte Boîte de vitesses Pénalité attendue
Pérez X X Aucune
Norris X X Aucune
Zhou X X Aucune
Magnussen X X Aucune
 

partages
commentaires
Mercedes n'exclut pas de s'orienter vers le concept Red Bull
Article précédent

Mercedes n'exclut pas de s'orienter vers le concept Red Bull

Article suivant

La philosophie Red Bull et Ferrari derrière les évolutions d'Alpine

La philosophie Red Bull et Ferrari derrière les évolutions d'Alpine