NASCAR - Kevin Harvick en pole à Darlington

Le pilote de la Stewart-Haas Racing Kevin Harvick a remporté la pole position pour le Bojangles' Southern 500, seule épreuve de NASCAR Sprint Cup Series à se disputer sur le mythique Darlington Raceway

NASCAR - Kevin Harvick en pole à Darlington

Le pilote de la Stewart-Haas Racing Kevin Harvick a remporté la pole position pour le Bojangles' Southern 500, seule épreuve de NASCAR Sprint Cup Series à se disputer sur le mythique Darlington Raceway.

La "Lady in Black" a été pleine de surprise dès la première des trois parties de la qualification. Les deux premiers du championnat 2013, Jimmie Johnson (Chevrolet) et Matt Kenseth (Toyota) n'ont pas réussi à se placer dans le top 24, et n'ont donc pas participé à la deuxième manche.

Dans ce système similaire à celui de la Formule 1, c'est Dale Earnhardt Jr (Chevrolet) qui a été l'éliminé de marque. Les douze derniers pilotes en lice se sont alors affrontés lors d'une séance de cinq petites minutes.

Au final, c'est donc Harvick (Chevrolet) qui réalise le meilleur temps, devant Joey Logano (Ford), et Aric Almirola (Ford). L'Australien Marcos Ambrose rejoint son équipier sur la deuxième ligne de la grille.

Mais il n'y a pas que devant que la bataille a fait rage. En fin de peloton, c'est David Reutimann qui n'a pas réussi à se qualifier. Il ne fera donc pas partie des 43 pilotes qui prendront le départ à Darlington, dans la nuit de samedi à dimanche.

NASCAR - Bojangles’ Southern 500 - Grille de départ

NASCAR - Bojangles' Southern 500 - Grille de départ
Num. Pilote Voiture Vitesse(mph)/Temps
01 4 Kevin Harvick Chevrolet 183.479/26.802
02 22 Joey Logano Ford 183.049/26.865
03 43 Aric Almirola Ford 182.946/26.880
04 9 Marcos Ambrose Ford 182.485/26.948
05 2 Brad Keselowski Ford 182.059/27.011
06 1 Jamie McMurray Chevrolet 182.019/27.017
07 31 Ryan Newman Chevrolet 181.985/27.022
08 18 Kyle Busch Toyota 181.763/27.055
09 24 Jeff Gordon Chevrolet 181.756/27.056
10 11 Denny Hamlin Toyota 181.548/27.087
11 27 Paul Menard Chevrolet 181.481/27.097
12 78 Martin Truex Jr Chevrolet 181.200/27.139
13 41 Kurt Busch Chevrolet 182.181/26.993
14 55 Brian Vickers Toyota 181.985/27.022
15 88 Dale Earnhardt Jr Chevrolet 181.689/27.066
16 15 Clint Bowyer Toyota 181.247/27.132
17 42 Kyle Larson Chevrolet 181.194/27.140
18 47 AJ Allmendinger Chevrolet 181.127/27.150
19 16 Greg Biffle Ford 180.947/27.177
20 3 Austin Dillon Chevrolet 180.914/27.182
21 99 Carl Edwards Ford 180.901/27.184
22 5 Kasey Kahne Chevrolet 180.787/27.201
23 14 Tony Stewart Chevrolet 180.185/27.292
24 51 Justin Allgaier Chevrolet 178.958/27.479
25 20 Matt Kenseth Toyota 182.059/27.011
26 48 Jimmie Johnson Chevrolet 181.911/27.033
27 38 David Gilliland Ford 181.548/27.087
28 17 Ricky Stenhouse Jr Ford 181.394/27.110
29 98 Josh Wise Chevrolet 180.549/27.237
30 7 Michael Annett Chevrolet 180.330/27.270
31 13 Casey Mears Chevrolet 180.310/27.273
32 34 David Ragan Ford 180.204/27.289
33 10 Danica Patrick Chevrolet 180.158/27.296
34 23 Alex Bowman Toyota 179.993/27.321
35 40 Landon Cassill Chevrolet 179.717/27.363
36 77 Dave Blaney Ford 179.606/27.380
37 33 David Stremme Chevrolet 179.024/27.469
38 30 Parker Kligerman Toyota 178.543/27.543
39 83 Ryan Truex Toyota 178.400/27.565
40 36 Reed Sorenson Chevrolet 177.961/27.633
41 32 Travis Kvapil Ford 177.768/27.663
42 26 Cole Whitt Toyota 177.659/27.680
43 66 Joe Nemecheck Toyota 177.166/27.757
partages
commentaires
Pirelli désigne ses pneus pour l'Espagne, Monaco et le Canada

Article précédent

Pirelli désigne ses pneus pour l'Espagne, Monaco et le Canada

Article suivant

Lotus annonce un nouveau nez sur la E22 pour la Chine

Lotus annonce un nouveau nez sur la E22 pour la Chine
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021