Les négociations Toro Rosso-Honda capotent

Les négociations entre Toro Rosso et Honda concernant une fourniture moteur pour 2018 ont échoué.

Les négociations Toro Rosso-Honda capotent
Fernando Alonso, McLaren MCL32, devant Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, et Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32 et Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17 et Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Fernando Alonso, McLaren MCL32, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32

Honda souhaite motoriser une seconde équipe, estimant que les données supplémentaires recueillies contribueraient au développement de l'unité de puissance, avec McLaren.

Après l'échec de son accord avec Sauber, Honda a discuté avec Toro Rosso pendant plusieurs semaines, bien que la Scuderia ait déjà un accord avec Renault pour l'an prochain. Or, il semble qu'aucun arrangement financier n'ait été trouvé pour concrétiser ces négociations.

Étant donné que les deux parties commençaient à manquer de temps pour préparer la saison prochaine, elles ont décidé de mettre fin à leurs discussions. Toro Rosso conservera donc des unités de puissance Renault en 2018. Si l'écurie italienne avait rejoint le giron de Honda, cela aurait été son troisième motoriste différent en trois ans.

Quid de McLaren ?

Les McLaren seront-elles encore équipées d'unités de puissance Honda la saison prochaine ? Ce n'est pas certain, la campagne 2017 s'avérant difficile. McLaren évalue ses options, même si Ferrari et Mercedes ne comptent pas fournir des moteurs à l'équipe.

Si McLaren se sépare de Honda, le motoriste japonais sera contraint de quitter la Formule 1, et Renault deviendra la seule option de l'écurie. Or, cette dernière n'a pas beaucoup de temps pour trouver un accord avec le losange, puisque les ingénieurs travaillent sur la configuration de la voiture de l'an prochain depuis un certain temps déjà.

Un accord avec Renault, bien que possible, serait peu probable. La marque française serait réticente à l'accueil d'un quatrième client, craignant l'impact d'une telle décision sur la fiabilité.

 
partages
commentaires
Rosberg : "Dur de croire que Ferrari puisse suivre Mercedes"

Article précédent

Rosberg : "Dur de croire que Ferrari puisse suivre Mercedes"

Article suivant

En images - La première partie de saison 2017 de Haas

En images - La première partie de saison 2017 de Haas
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021