Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

La F1 veut que toutes les écuries soient dans la série Netflix

partages
commentaires
La F1 veut que toutes les écuries soient dans la série Netflix
Par :
8 mars 2019 à 14:25

Pour Ross Brawn, manager sportif de la Formule 1, il faut que les dix équipes du Championnat du monde de F1 figurent dans une éventuelle seconde saison de la série de Netflix.

La série Netflix sur les coulisses de la Formule 1, dont le sous-titre français est "Pilotes de leur destin", a été lancée ce vendredi par la plateforme de streaming. Composé de dix épisodes d'une durée de 27 à 40 minutes, ce documentaire retrace une partie de la saison 2018, au travers de huit structures principalement, puisque Mercedes et Ferrari ont choisi de ne pas y prendre part à partir du moment où le tournage à commencé. Malgré tout, à la fin de l'année dernière, la Scuderia a quelque peu ouvert ses portes.

La F1 est actuellement en négociations avec l'ensemble des écuries en vue d'une éventuelle seconde saison. Dans l'attente d'une décision sur la reconduction du programme, la société de production Box to Box a malgré tout débuté un tournage lors des tests de pré-saison. Elle enverra également ses caméras en Australie pour le premier Grand Prix.

Lire aussi :

Avant même de savoir si cette seconde saison aura lieu, Ross Brawn estime qu'il faut que toutes les écuries comprennent l'importance de s'impliquer dans ce type d'activités promotionnelles. "Je pense que cette discipline peut grandir, et elle grandira plus vite si toutes les équipes prennent part à ce processus, il n'y a pas de doute."

"Je pense que les écuries commencent à comprendre que leur implication n'est pas seulement en piste, il y a une implication partout où nous pouvons améliorer le championnat. Peut-être que toutes les équipes n'arrivent pas à cette conclusion au même moment, mais elles [y] arrivent toutes. Je pense que nous verrons un autre pas en avant en 2019."

"L'aspect humain a toujours été fascinant"

Invité à s'exprimer lors d'un événement promotionnel pour le lancement de la série, durant lequel il a vu les deux premiers épisodes pour la première fois, Brawn a mis l'accent sur l'idée que les fans voulaient en connaître d'avantage sur les personnes impliquées en F1. "Je pense que d'une certaine manière, ce que vous avez vu ce soir est une indication de la direction que nous prenons. C'est un exemple des changements qui arrivent en F1."

Lire aussi :

"L'aspect humain a toujours été fascinant et, nous avons tous été impliqués dans cet aspect. Maintenant que je ne suis plus dans une équipe, j'ai clairement le sentiment qu'il s'agit d'une histoire fascinante parce qu'il y a énormément d'émotion au sein d'une équipe entière : les individus, les mécaniciens, les ingénieurs, la famille. Je sais, par rapport à ma propre famille, à quel point ils ont souffert et le plaisir qu'ils ont eu des deux côtés. Et on peut voir ça dans le film."

"Depuis que nous avons débuté cette nouvelle ère, une des choses que l'on ressent très fortement de la part des fans est qu'ils veulent comprendre les pilotes, ils veulent comprendre ce qui se passe. Il y a une fascination pour ce qui rend ces gars sont si spéciaux, pour ce qui les rend exceptionnels. Je pense que dans ces deux épisodes, nous avons vu différents aspects de la F1. J'ai particulièrement aimé le second, l'alchimie qu'il y avait entre Sainz et Alonso. Ce sont ces choses que l'on ne voit ou ressent pas nécessairement."

"Pas de date butoir" pour une saison 2

Ellie Norman, responsable du marketing de la F1, a évoqué les pourparlers en cours autour d'une deuxième saison. "Nous avons juste commencé les discussions avec les écuries, et ça prend du temps. Je pense que Netflix a une vraie confiance dans la première [saison], donc ils ont mis en place le financement pour que Box to Box couvre les tests et Melbourne également. Nous n'avons pas fixé de date butoir."

Elle comprend malgré tout que l'emploi du temps de certains pilotes, à l'image de Lewis Hamilton, puisse rendre l'implication de tout le monde compliquée : "Une partie [du projet] visait à offrir l'opportunité Netflix à toutes les écuries, et nous comprenons et apprécions qu'ils se penchent sur un agenda ; ils ont d'autres activités. Je pense en particulier à Mercedes qui a énormément à faire avec un pilote qui est dans la mode, dans la musique... C'était trop compliqué pour eux à l'époque."

Avec Adam Cooper 

Article suivant
Évolutions : Red Bull en difficulté suite au crash de Gasly

Article précédent

Évolutions : Red Bull en difficulté suite au crash de Gasly

Article suivant

Calendrier : 5 circuits à renouveler et des candidats pour 2020

Calendrier : 5 circuits à renouveler et des candidats pour 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard