Newey concède que la sortie de la RB9 à temps fut difficile

Designer des dernières monoplaces championnes du monde, Adrian Newey a levé le voile aujourd’hui sur sa dernière création, à Milton Keynes

Designer des dernières monoplaces championnes du monde, Adrian Newey a levé le voile aujourd’hui sur sa dernière création, à Milton Keynes. La Red Bull RB9 se veut une évolution de la machine qui n’a cessé de se renouveler ces dernières saisons.

Sans doute la dernière évolution avant la grande révolution technique de 2014, la nouvelle machine de l’équipe autrichienne est selon Newey une base importante pour “le développement, qui est la clé tout au long de l’année” .

Les plus grands changements de la saison 2013 concernant la donne pneumatique, Pirelli ayant revu l’intégralité de sa gamme de composés P Zero.

Il n’y a pas eu de grande révolution durant l’hiver. Le changement le plus significatif concerne les nouveaux pneus Pirelli. Nous avons pu rapidement les tester en EL1 au Brésil, mais il faisait très chaud, et la piste était verte. Pour tout dire, nous n’en avons pas beaucoup appris”.

Il n’y a ainsi pas de changement majeur sur la RB9, à en croire le Britannique, qui met une nouvelle fois en exergue le fait que Red Bull a dû pousser l’évolution de la RB8 jusqu’en toute fin de saison l’an dernier pour permettre à Vettel de coiffer une troisième couronne consécutive.

Le championnat fut très serré l’an dernier, et il a été difficile de développer la voiture de la saison dernière, tout en réalisant les recherches pour celle de cette année”, a concédé une nouvelle fois Newey, pragmatique. “Cela nous a laissé un créneau très réduit pour réaliser cette voiture. En disposer deux jours avant les essais représente un effort remarquable”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Newey
Type d'article Actualités