Newey en retrait : la faute au règlement technique

Il y a quelques jours, en marge du Grand Prix du Canada, Red Bull annonçait la reconduction du contrat d'Adrian Newey

Il y a quelques jours, en marge du Grand Prix du Canada, Red Bull annonçait la reconduction du contrat d'Adrian Newey... celui-ci précisant qu'il allait prendre du recul et adopter un rôle de conseiller, abandonnant son travail de directeur technique.

La raison ? Les restrictions de plus en plus importantes du règlement technique, qui empêchent Newey de laisser libre cours à sa créativité lorsqu'il conçoit une monoplace.

"J'ai simplement le sentiment, pour être complètement honnête, que le règlement actuel est très restrictif, et c'est dommage", déplore le Britannique. C'est difficile de trouver de nouveaux espaces à explorer parce que c'est extrêmement réduit. En même temps, j'aimerais voir si je peux appliquer mes capacités, quelles qu'elles soient, à d'autres domaines.

Newey, dont il est possible qu'il se lance dans la voile, ne va pas pour autant complètement abandonner Red Bull : il va notamment s'assurer que la transition se fait en douceur pour l'écurie quadruple Championne du Monde.

"Je serai complètement impliqué au sein de l'équipe lors des prochains mois", souligne-t-il. "Durant cette période, nous allons étudier le futur fonctionnement de la structure d'ingénierie, et quand je serai complètement passé aux nouveaux projets, je prendrai du recul et j'adopterai un rôle bien plus proche de celui d'un conseiller, et si on veut, je guiderai certains de mes collègues ingénieurs. S'ils ont des questions ou souhaitent mes conseils, alors je serai disponible pour les leur donner".

Bien évidemment, plusieurs équipes ont déjà fait part de leur intérêt pour le talentueux concepteur, une hypothèse que ce dernier a balayé du revers de la main.

"Beaucoup de choses ont été dites au sujet de Ferrari", admet-il. "Ce qu'il faut retenir, c'est que je suis avec Red Bull plus ou moins depuis le début, je suis une pierre angulaire de l'équipe et de son développement. Partir maintenant, ce serait un peu comme quitter sa femme".

Cependant, Newey n'exclut pas de faire son retour en Formule 1 s'il y voit un intérêt nouveau dans l'avenir : "C'est très possible. J'en suis arrivé à un stade de ma carrière où j'aimerais bien relever d'autres défis, quels qu'ils soient, et m'attaquer à des choses différentes. J'ai 55 ans et je ne suis pas encore prêt pour la plage !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Newey
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités