Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Course dans
04 Heures
:
05 Minutes
:
10 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Newey - "Max Verstappen me rappelle Nigel Mansell"

partages
commentaires
Newey - "Max Verstappen me rappelle Nigel Mansell"
Par :
29 janv. 2017 à 12:00

Déjà fréquemment comparé à des légendes comme Ayrton Senna et Michael Schumacher, Max Verstappen suscite de nouvelles métaphores.

Nigel Mansell, Williams FW10 Honda
Nigel Mansell
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Nigel Mansell, Williams FW14B Renault
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12

Adrian Newey, qui a travaillé avec des pilotes parmi les plus prestigieux de l'Histoire de la Formule 1, reconnaît Nigel Mansell en Max Verstappen. Le champion du monde 1992, qui a couru pour les quatre plus grandes écuries de l'Histoire – Lotus, Ferrari, Williams et McLaren ! –, a remporté son unique titre mondial au volant de la Williams FW14B conçue par Newey. Or, Mansell comme Verstappen sont connus pour leur style de pilotage spectaculaire, voire agressif.

"Max est un nouveau pilote enthousiasmant, même si c'était déjà sa deuxième saison l'an dernier", déclare Adrian Newey. "Son style de pilotage me rappelle celui de Nigel. Ce qui était impressionnant avec Mansell, c'est qu'on savait toujours que c'était lui dans la voiture. Il avait un style de pilotage spectaculaire, presque métaphorique. Max est pareil, et c'est beau à voir à la télévision."

Ce caractère se remarque particulièrement en course, où Verstappen ne se laisse pas aisément dépasser, ses manœuvres défensives étant source de nombreuses critiques et ayant même poussé la FIA à interdire les changements de trajectoire au freinage. "Cela me rappelle vraiment Nigel", insiste Newey. "C'est cette approche : 'Je ne vais pas me laisser intimider, je vais faire ce que je veux et si tu n'aimes pas ça, c'est ton problème'."

Quant au Néerlandais, c'est comme toujours avec philosophie qu'il accueille les commentaires parfois négatifs que les uns et les autres lui adressent.

"Je me concentre toujours sur moi-même, j'essaie de faire la meilleure course et le meilleur résultat possibles. C'est comme ça, je me moque de ce que pensent les autres", conclut Verstappen.

Article suivant
Briatore - "La F1 doit redevenir un championnat de pilotes, pas d'ingénieurs"

Article précédent

Briatore - "La F1 doit redevenir un championnat de pilotes, pas d'ingénieurs"

Article suivant

Quand la FIA envisageait les airbags en F1

Quand la FIA envisageait les airbags en F1
Charger les commentaires