Nicolas Prost décrit les sensations du simulateur

Nicolas Prost est pilote de simulateur attitré de l'équipe Lotus

Nicolas Prost est pilote de simulateur attitré de l'équipe Lotus. Dans les coulisses du faste médiatique des Grand Prix, l'appliqué Français travaille dur sur le nouvel outil de l'équipe, en addition de son programme LMP1 en Championnat du Monde d'endurance avec l'équipe suisse Rebellion. Il lui arrive également, comme hier, de monter à bord de la monoplace pour être en mesure d'apporter encore plus de précisions et de corrélations entre la piste et le simulateur dans le but de développer ce précieux outil, dont Lotus commence tout juste à exploiter le plein potentiel. ToileF1 lui a demandé ce qu'étaient les sensations à bord de l'un des simulateurs les plus modernes du monde du sport auto. Nico, les sensations sont tout de même très différentes de celles de la piste, n’est-ce pas ? “Oui. C’est très différent, mais certaines choses sont aussi incroyablement justes, comme par exemple le feeling dans la direction. C’est vraiment, vraiment similaire à la réalité. La vitesse, en revanche, paraît très lente, car il n’y a pas de vent ni rien. Il faut savoir quoi prendre et quoi laisser. Ça ne reste qu’un jeu vidéo, au final, mais c’est assez spectaculaire tout de même de voir à quel point c’est proche de la réalité”.

Est-ce que l'appareil travaille le corps d’une quelconque façon? Faut-il être affûté physiquement ou s'exercer pour cela en particulier ? “Non, je ne crois pas que ça travaille le corps. C’est un gros travail de concentration. Il faut être encore plus concentré sur le simulateur car c’est un peu moins naturel. Ça permet aussi de travailler un petit peu le rythme, mais physiquement, non. Peut-être qu’il est possible de développer des systèmes, mais on ne dispose pas de ça pour le moment”. Que faites-vous pour vous garder en forme physiquement sans temps dans un baquet monoplace? “L’entraînement habituel : je fais pas mal de cyclisme, surtout en été. Je fais pas mal de poids et je joue beaucoup au tennis. Je fais aussi encore du kart, autant que je peux ! C’est fun, et on travaille les bons muscles”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nicolas Prost
Type d'article Actualités