Nicolas Todt : Il y a trop de pilotes payants en F1 !

Depuis quelques années, les pilotes payants semblaient avoir disparu des grilles de départ du championnat du monde de Formule 1, mais avec la crise économique, ils semblent être de retour

Depuis quelques années, les pilotes payants semblaient avoir disparu des grilles de départ du championnat du monde de Formule 1, mais avec la crise économique, ils semblent être de retour.

L’importance pris par les sponsors dans l’accession de jeunes pilotes à la catégorie reine du sport automobile est dommageable selon Nicolas Todt, qui dirige la carrière de Jules Bianchi et Pastor Maldonado. Pour le fils du président de la FIA, certaines pilotes talentueux restent sur la touche à cause du besoin d’argent des équipes.

"Je suis très inquiet car, il y a encore quelques saisons, les pilotes accédaient à la Formule 1 par le mérite. Les pilotes qui doivent remercier leurs sponsors sont sporadiques et la plupart de ces pilotes se retrouve dans des petites écuries," a déclaré Nicolas Todt à Autosport.

"À cause de la crise économique mondiale et des difficultés relatives des petites et moyennes équipes à trouver un budget, même les jeunes pilotes les plus méritants doivent se battre pour accéder au monde des Grands Prix."

"Dans mon travail en tant que manager, où des investissements considérables sont déjà nécessaires dans les formules de promotion, obtenir de bons et prestigieux résultats n’est pas un garantie pour planifier un avenir en Formule 1. Paradoxalement, il est devenu plus difficile d’accéder à la F1 alors qu’il y a plus de baquets de disponible."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado , Nicolas Todt , Jules Bianchi
Type d'article Actualités