Nielsen : "Alonso n'aurait pas dû revenir chez Renault"

Après une saison 2007 difficile pour Fernando Alonso, le pilote espagnol était revenu chez Renault, l'équipe de ses débuts

Après une saison 2007 difficile pour Fernando Alonso, le pilote espagnol était revenu chez Renault, l'équipe de ses débuts. Pour Steve Nielsen, ce fut une erreur de l'espagnol.

Pour le directeur sportif de Renault F1, Alonso aurait dû rester chez McLaren où il aurait pu remporter le titre en 2008 face à Lewis Hamilton. Il explique que le double champion du monde était le leader incontesté chez Renault mais que ce n'était pas le cas chez McLaren et c'est ce qui a perturbé l'Espagnol.

"Fernando était clairement notre pilote numéro 1, excepté dans sa première année, où c'était Trulli. Je pense qu'il a aimé cette situation. Et quand il a rejoint McLaren, je suis sûr qu'il s'attendait à la même chose. Or McLaren traite ses pilotes à strict égalité. Mais Lewis, déjà dans sa première année en F1, était très rapide. Fernando a été surpris de ne pas être l'indéniable numéro 1, et surpris de la rapidité de Lewis. C'était une situation inconfortable pour lui. De là, sa relation avec McLaren s'est détériorée, et tout a été publié [au cours de l'affaire du spygate]," a déclaré Steve Nielsen à Eurosport.

"En fait, je pense, et je ne sais pas s'il sera d'accord avec moi mais il sait que je l'aime, que revenir chez nous a probablement été une erreur. Si j'avais été son manager du temps de McLaren, je lui aurais dit : 'Ecoute, tu dois faire avec, rester pour battre ce gars. Premièrement parce que tu as la meilleure voiture du moment, deuxièmement parce que ta meilleure chance d'être champion l'an prochain est de conduire encore pour McLaren. Je pense qu'il en serait sorti plus fort."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton
Équipes McLaren
Type d'article Actualités