Nikita Mazepin sur l'attouchement : "Je n'en suis pas fier"

Ce jeudi matin, Nikita Mazepin a fait face à pas moins de 70 journalistes pour son premier point presse officiel de l'année, quelques heures après la présentation de la livrée de sa future monoplace pour ses débuts en F1, la Haas VF-21. Sans surprise, les questions ont principalement tourné autour de l'incident survenu en décembre dernier, où le Russe de 22 ans a touché les seins d'une jeune femme dans une vidéo postée sur Instagram, avec des incertitudes quant à son consentement. Voici ce qu'en dit le principal intéressé.

Nikita Mazepin sur l'attouchement : "Je n'en suis pas fier"

Nikita, trois mois après, quel est votre point de vue sur votre acte ?

Mon point de vue est très clair. Je ne suis pas content que cela se soit produit. Je n'en suis pas fier. Je ne me suis pas comporté comme je suis censé le faire en Formule 1 ; la phase de transition où je me rends compte de ce que j'ai accompli a été très courte, et je ne me suis pas adapté aussi vite que je ne l'aurais dû. Mais j'en ai assumé la responsabilité. Et je suis prêt à continuer à le faire car je veux être très constant et assuré dans ma position.

Lire aussi :

Le hashtag #WeSayNoToMazepin a été très partagé sur les réseaux sociaux ; comment gérez-vous ça ? Êtes-vous prêt à avoir l'image d'un bad boy ?

Vous savez, la phase de transition entre la Formule 2 et la Formule 1 est immense. On a donc beaucoup de choses à l'esprit. Il y a énormément de choses à apprendre pour la première course. Une très grande partie des capacités du cerveau est consacrée à ça. Quant à l'image que cela a créé, vous savez, je ne vais pas pouvoir mettre des mots dans la bouche des gens. Je suis sûr que je vais être performant en piste, et c'est là que je vais essayer de m'exprimer.

Comment l’équipe vous a-t-elle aidé dans cette période ? À quel point cela a-t-il été utile ?

Très utile. Tout d'abord, je souhaite dire un grand merci à l'équipe car elle m'a vraiment soutenu pour m'aider à apprendre de cet incident. Elle a été très patiente et a pris le temps de m'aider à apprendre davantage à ce sujet, et je pense qu'après cette phase d'éducation sur le comportement et cet incident, je suis bien plus avancé qu'auparavant. C'était donc très utile.

Avez-vous eu peur de perdre votre baquet ?

Vous savez, je suis un pilote de course. J'en suis un depuis la majorité de ma vie, 15 années sur 22 pour être exact – je viens de fêter mon anniversaire. En tant que pilote, on se concentre sur son travail car il est très exigeant quand on est en piste. On essaie de ne pas faire d'erreurs en dehors… Il se trouve que j'en ai commis une énorme. J'en ai pris la responsabilité. J'en ai tiré des leçons et je me tourne avec enthousiasme vers une année propre.

Nikita Mazepin, Haas F1 Team

Qu'avez-vous réellement appris de cet incident ?

Passer en Formule 1 et être pilote de Formule 1 signifie que tout d'un coup on devient une sorte d'exemple pour beaucoup de jeunes qui ont pour objectif de rejoindre le même championnat. En conséquence, il faut apporter un certain comportement. Je ne l'ai pas fait immédiatement, je m'en suis rendu compte trop tard, malheureusement. Quant à ce que j'ai appris, c'est très clair. Tout d'abord, c'est le comportement qu'il faut apporter. Et ensuite, c'est la manière dont il faut se comporter sur les réseaux sociaux et en dehors.

Avez-vous présenté vos excuses à la jeune femme ?

Je pense que la vie privée est importante, très importante dans ce cas. Je ne pense pas qu'il serait correct que j'implique d'autres personnes dans ce très grand point presse, et par conséquent, je ne vais pas le faire.

Quelle responsabilité assumez-vous ? Celle de votre acte ou celle d'avoir publié la vidéo ? Il y a eu de la confusion de ce côté-là.

Il n'y a pas de confusion de mon côté. J'assume la responsabilité de mes actes, je suis très ferme là-dessus. J'ai appris. Quant à la vidéo publiée sur les réseaux sociaux, je peux dire qu'elle n'y est pas arrivée de mes mains.

Vous dites que vous n'êtes pas fier de vos actes en tant que pilote de F1, mais comprenez-vous que ce comportement n'est acceptable de la part de personne en général ?

Oui, je le comprends, j'en ai assumé la responsabilité, comme je l'ai dit précédemment, à la fois au circuit et en dehors. En tant qu'êtres humains, nous devons montrer un certain comportement les uns envers les autres, pour vivre dans un monde calme et plein d'humanité. J'ai bon espoir d'être l'un de ces humains dorénavant.

partages
commentaires
Williams conserve Jack Aitken comme pilote de réserve

Article précédent

Williams conserve Jack Aitken comme pilote de réserve

Article suivant

Mercedes ne va pas "flirter" avec d'autres pilotes

Mercedes ne va pas "flirter" avec d'autres pilotes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nikita Mazepin
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021