Nikita Mazepin sanctionné pour avoir gêné Lando Norris

Nikita Mazepin a reçu une pénalité à la suite de la gêne de Lando Norris lors de la Q1 des qualifications du Grand Prix d'Espagne 2021 de F1.

Nikita Mazepin sanctionné pour avoir gêné Lando Norris

Dans un moment où le dernier secteur du circuit de Barcelone était particulièrement chargé, Nikita Mazepin a été jugé coupable d'avoir gêné Lando Norris alors que ce dernier arrivait, dans un tour lancé, dans la dernière chicane. C'est là que le Russe, qui avait été ralenti par des monoplaces prêtes à lancer leur tour mais également à rentrer au stand, a voulu s'engager dans le sien, au moment précis où la McLaren abordait la chicane. Cela lui a valu trois places de pénalité sur la grille (dont il était déjà dernier) et un point de pénalité sur la Super Licence.

"Lors de la Q1, Mazepin se préparait pour un tour rapide", peut-on notamment lire dans la décision rendue par les commissaires. "À l'approche des virages 10 et 11, Mazepin a été informé que Norris se rapprochait dans un tour rapide derrière lui et a été informé du resserrement de l'écart jusqu'à l'incident. Mazepin a ensuite ralenti pour maintenir l'écart avec Schumacher devant lui, les deux préparant leur tour lancé."

Lire aussi :

"Entre les virages 13 et 14, Räikkönen et Tsunoda, qui rentraient aux stands, sont passés devant Mazepin. Les deux voitures avaient également été informées de l'arrivée rapide de Norris, et il est clair qu'ils ont fait cela pour s'écarter du chemin de Norris. Cependant, cela a créé une situation difficile pour Mazepin."

"Les commissaires ont déterminé qu'ayant été clairement informé de la position de Norris, la décision de Mazepin de repasser devant Räikkönen et Tsunoda a clairement gêné Norris, qui a perdu beaucoup de temps. Les commissaires reconnaissent que cette séquence de virages crée un problème particulier pour les pilotes en qualifications et que Mazepin était confronté à une situation difficile. Ceci a également été souligné par Norris lors de l'audition."

"Cependant, si Mazepin avait attendu le dépassement de Norris, il aurait pu se lancer et suivre Norris et les commissaires ont déterminé que cette opportunité lui était offerte sans compromettre de manière significative son prochain tour. Les commissaires ordonnent donc la pénalité habituelle pour 'gêne inutile' de trois places sur la grille et un seul point de pénalité."

Lire aussi :

Interrogé après la séance mais avant la sanction sur le fameux "gentlemen's agreement" qui existerait entre les pilotes pour ne pas se dépasser quand ils attendent de pouvoir lancer leur tour chronométré en fin de boucle, le Russe a lancé : "Si je ne me trompe pas, quelqu'un ici avait posé une question sur le gentlemen's agreement des pilotes dans le dernier virage à Bahreïn. Je pense que c'est un très bon exemple du fait que ça ne fonctionne pas en Formule 1. J'ai vraiment essayé de m'y tenir, depuis que j'en ai pris note, mais c'est très difficile lorsque deux voitures vous dépassent dans le dernier virage, qui est très lent et serré."

"Avec la longueur d'une voiture, qui est de deux mètres et demi (sic), vous ne pouvez tout simplement pas mettre une troisième voiture, surtout si la quatrième voiture arrive à pleine vitesse. Donc, je n'avais pas l'impression que me placer derrière était une option, car cela aurait laissé mon train arrière sur la trajectoire de course. La seule option était de démarrer, ce que j'ai fait. Et oui, malheureusement, ce sont juste toutes ces choses qui se mettent bout à bout. Donc je... Je ne suis pas contrarié, parce qu'il n'y a pas grand chose que j'aurais pu faire, à part, vous savez, disparaître. Ce que malheureusement je ne suis pas encore capable de faire."

partages
commentaires

Voir aussi :

Esteban Ocon 5e : la confirmation qu'Alpine voulait
Article précédent

Esteban Ocon 5e : la confirmation qu'Alpine voulait

Article suivant

Cinq raisons de se rendre au Grand Prix de Monaco 2021

Cinq raisons de se rendre au Grand Prix de Monaco 2021
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021