Réactions
Formule 1 GP d'Autriche

Norris attaque Verstappen : "Il a ruiné ma course, détruit ma voiture"

Après n'avoir inscrit aucun point ce dimanche au GP d'Autriche, la faute à un accrochage dont Max Verstappen a été jugé responsable, Lando Norris a regretté l'attitude en piste du Néerlandais.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, s'accrochent en tête de la course

La lutte de la fin de la course du Grand Prix d'Autriche 2024 de F1 entre Lando Norris et Max Verstappen a accouché du premier gros incident en piste entre les deux pilotes les plus en vue du Championnat du monde actuellement. Après une passe d'armes déjà limite les tours précédents, le 64e tour aura été celui du mouvement de trop pour le Néerlandais qui, en répondant au décalage de son rival sur l'extérieur du virage 3, est entré en contact avec lui, entraînant une crevaison pour les deux pilotes.

Alors que Norris semblait en position de prendre la tête et d'éventuellement l'emporter s'il parvenait à effacer sa pénalité pour dépassement des limites de piste, il a finalement dû mettre pied à terre tout en regardant Verstappen terminer cinquième malgré sa pénalité de 10 secondes pour sa responsabilité dans l'accrochage.

VIDÉO - Norris et Verstappen s'accrochent en Autriche

Devant la presse après la course, Norris a affiché un visage calme mais n'a pas retenu ses coups face à son ami, jugeant qu'il avait à plusieurs reprises agi à l'encontre des règles dans la défense de sa première position. "Il y a des règles sur ce que vous n'avez pas le droit de faire et ce que vous avez le droit de faire. Il faisait des choses que vous n'avez pas le droit de faire et il n'a pas été pénalisé", a-t-il dans un premier temps tranché.

"Je m'attends à un combat rude contre Max. Je sais à quoi m'attendre. Je m'attends à de l'agressivité, à ce que l'on repousse les limites et ce genre de choses, mais les trois fois, il a fait des choses qui peuvent facilement causer un incident. Et d'une certaine manière, c'est un peu irréfléchi, il semblait un peu désespéré de son côté. Il n'a pas besoin de l'être, il a beaucoup de victoires, mais il était un peu désespéré et faisait tout ce qu'il pouvait pour ne pas me laisser passer. Je sais qu'il va être agressif, je ne suis donc pas surpris, mais je m'attendais à une bataille rude, juste et respectueuse, et je n'ai pas l'impression que c'est ce qu'il m'a offert."

Lire aussi :

"Le problème, c'est qu'il y a toujours un peu de mouvement, mais il réagissait complètement à ce que je faisais", a-t-il ajouté. "Et une fois que vous vous êtes engagé de manière si agressive sur les freins, vous ne laissez pas de place pour vous désengager et laisser un peu plus de marge au milieu d'une zone de freinage. Une fois que vous vous êtes engagé, vous vous êtes engagé. Il bougeait, ce qui m'obligeait à bouger et donc à bloquer [les roues] ou à faire quelque chose [pour l'éviter]. Mais à chaque fois, avant qu'il ne bouge, je n'était pas en blocage, je n'était pas en train de perdre le contrôle, ou ce genre de choses."

"Mes manœuvres étaient correctes jusqu'à ce que je doive réagir à quelque chose qu'il faisait au milieu d'une zone de freinage et je ne peux pas... Vous n'avez pas d'adhérence, vous ne pouvez pas, une fois que vous êtes sur le fil du rasoir, de vous ajuster et de contrer ce genre de choses. En même temps, si je ne suis pas capable de bouger comme je le faisais, il y aura encore plus de collisions. Donc, comme je l'ai dit, ce n'est pas à moi de décider. Je suis content de ce que j'ai fait. Je ne changerais rien."

Norris attend que Verstappen admette sa responsabilité

Pour Norris, il est clair que ce n'est pas de son côté que les choses doivent changer et notamment dans sa manière d'aborder l'incident qui a mis fin à son GP : "Non, je ne pense pas qu'il faille changer quoi que ce soit à ce que je fais. J'étais sur le bord de la piste, je ne savais pas quoi faire d'autre. Oui, il a toujours été un peu comme ça. Je respecte beaucoup Max et ce qu'il peut accomplir, vous savez, à chaque fois qu'il est sur la piste, mais il y a des moments où je pense qu'il va peut-être un peu trop loin et j'ai l'impression qu'aujourd'hui c'est un peu le cas."

"Je suis déçu", a-t-il ajouté, en mettant en avant l'impact des dégâts de l'accrochage sur l'aspect sportif et budgétaire. "Il a ruiné ma course, détruit ma voiture, vous savez, ce sont les meilleurs éléments de la voiture qui vont à la poubelle. Nous n'avons pas beaucoup de marge de manœuvre dans la bataille que nous menons, en termes d'améliorations, de plafond budgétaire et d'autres choses de ce genre. Toute ma voiture est détruite et ce sont tous des éléments dont nous avons besoin pour la semaine prochaine. Ce n'est pas seulement une répercussion de ce qui se passe sur la piste, c'est tout ce que nous devons apporter à Silverstone et qui nous désavantage. Oui, je m'attendais à un peu mieux de sa part."

J'essaie de faire une bonne course, une course fair-play. Mais [...] ce n'est pas ce que j'ai reçu en retour de sa part.

"Je fais ce que je peux. J'essaie de faire une bonne course, une course fair-play. Mais comme je l'ai dit, ce n'est pas ce que j'ai reçu en retour de sa part. Mais je ne me soucie pas du reste, honnêtement. Ce n'est pas à moi de décider des pénalités et des choses comme ça. Vous savez, j'ai l'impression que ce qu'il a fait était injuste à trois reprises. Aucun avertissement n'a été donné. Il a recommencé la dernière fois et a gâché nos deux courses. Voilà, c'est tout."

Quand Sky Sports lui a demandé s'il respectait toujours autant Verstappen après cette passe d'armes, Norris a répondu : "Je ne sais pas, cela dépendra de ce qu'il dira. S'il dit qu'il n'a rien fait de mal, je perdrai beaucoup de respect pour lui. S'il admet... oui, d'avoir été un peu stupide, de m'être rentré dedans et d'avoir été un peu irréfléchi d'une certaine manière, alors j'aurais un peu de respect pour lui. Mais c'est toujours difficile à accepter quand on se bat pour la victoire et que j'essaie d'être correct de mon côté et qu'il ne l'a pas été. Je ne sais pas, je ne pense pas à ça. Je ne me soucie pas de ça actuellement. Je suis juste déçu pour l'équipe."

Avec Filip Cleeren et Sam Hall

VIDÉO - Le résumé du GP d'Autriche

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Championnat - Verstappen creuse l'écart malgré tout
Article suivant Un duel "un peu chaud" mais "une bataille normale" entre Ocon et Gasly

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France