Réactions
Formule 1 GP du Canada

Norris : "Nous aurions dû gagner la course"

Lando Norris a expliqué que le fait de ne pas être rentré au stand après le déploiement de la première voiture de sécurité lors du Grand Prix du Canada, était le choix délibéré de McLaren. Frustré, le pilote estime que la faute leur revient, persuadé qu'il aurait pu remporter la course.

Lando Norris, McLaren F1 Team, deuxième, soulève son trophée

Deuxième à l'arrivée du GP du Canada, Lando Norris avait pu entrevoir sa deuxième victoire lors de la première partie de la course, avant de finalement perdre la première place. Au bout du 15e tour, le Britannique, alors troisième, a effectué une remontée fulgurante au volant de sa MCL38, profitant des quelques erreurs de Max Verstappen et de George Russell pour prendre la tête et s'envoler.

Norris avait creusé un écart de plus de dix secondes sur son dauphin lorsque Logan Sargeant a perdu le contrôle de sa monoplace et s'est retrouvé au milieu de la piste après la chicane rapide. La voiture de sécurité a été déployée, mais Norris n'est pas rentré au stand alors que ceux qui le suivaient se sont précipités dans la pitlane pour chausser de nouvelles gommes intermédiaires. Le pilote de 24 ans n'est rentré qu'au tour suivant et a perdu deux positions, se retrouvant une nouvelle fois troisième.

Croyant d'abord à une erreur des commissaires qui auraient annoncé la voiture de sécurité trop tard ce qui l'aurait piégé, Norris a expliqué après la course qu'il aurait clairement eu le temps de rentrer au stand, mais que le choix de rester sur la piste avait délibérément été fait par son équipe. Un choix qui n'a pas été le bon pour le pilote McLaren, persuadé que s'il avait pris la voie des stands en même temps que ses concurrents, la victoire lui serait revenue.

"Nous aurions dû gagner la course aujourd'hui et nous ne l'avons pas fait", a déclaré Norris. "C'est frustrant. Nous avions le rythme [avant la première voiture de sécurité], mais probablement pas sur le sec à la fin. Finalement, ça n'a pas eu beaucoup d'importance, mais nous aurions dû gagner aujourd'hui, c'est aussi simple que cela."

VIDÉO - Festival de Lando Norris pour prendre la tête du GP du Canada

"Nous n'avons pas fait un assez bon travail en tant qu'équipe pour rentrer au stand quand nous aurions dû le faire et ne pas être coincés derrière la voiture de sécurité. Je ne pense donc pas que ce soit une question de chance ou de malchance. Je ne pense pas que ce soit la même chose qu'à Miami. C'était juste une mauvaise décision. C'est ma faute, c'est la faute de l'équipe et nous en discuterons après [la course]."

"Nous sommes à un niveau où nous ne sommes pas satisfaits de la deuxième place. L'objectif est de gagner et nous ne l'avons pas fait. Ce n'était pas le timing de la première voiture de sécurité [qui a posé problème] : j'avais assez de temps pour rentrer au stand, et nous ne sommes pas rentrés."

Le directeur de McLaren, Andrea Stella, a détaillé la raison pour laquelle Norris ne s'est pas arrêté au moment du déploiement du Safety Car, expliquant un choix stratégique lié à la météo et évoquant néanmoins un peu de malchance au niveau du timing.

"Il semble qu'il [Norris] était à une seconde et demie de l'entrée de la voie des stands [quand la voiture de sécurité a été déployée]", a déclaré Stella. "Avec du recul, nous aurions pu dire au pilote 'en cas de voiture de sécurité, rentre au stand', il aurait alors réagi instinctivement et serait rentré. Mais nous surveillions l'intensité de la pluie. Et celle-ci avait diminué, nous n'avons donc pas voulu nous arrêter inutilement pour un nouveau train de pneus intermédiaires, alors que l'ancien aurait été suffisant pour une pluie fine."

George Russell devant lando Norris au Grand Prix du Canada.

George Russell devant lando Norris au Grand Prix du Canada.

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

"Je pense qu'il était beaucoup plus facile pour la voiture située derrière de faire le contraire de Lando. Je pense que c'est... un peu malchanceux, non seulement avec le moment où la voiture de sécurité a été déployée, par rapport à la position de Lando sur la piste, mais aussi son timing dans la course, parce qu'à ce moment-là Lando était, de loin, la voiture la plus rapide sur la piste."

Mercedes était plus rapide que nous. Nous ne sommes donc pas encore en mesure de remporter la victoire grâce à nos performances pures.

"Je pense que Mercedes aurait dû terminer devant Lando aujourd'hui. Nous avons donc maximisé ce qui était possible après la voiture de sécurité. Sans le Safety Car, je pense que Lando aurait pu accumuler un avantage tel, que nous aurions pu essayer d'aller jusqu'au bout avec les pneus secs."

Un long chemin parcouru pour McLaren

Avec le podium de Norris et la cinquième place de son coéquipier Oscar Piastri, McLaren a néanmoins effectué une très bonne opération pour le championnat constructeurs, en accumulant maintenant 212 points à seulement 40 unités des deuxièmes du championnat et grands perdants de ce week-end, Ferrari.

L'écurie britannique semble maintenant clairement dans la course aux victoires cette saison. Même si celle-ci qui leur a échappé, Stella retient le positif du week-end, ce qui prouve les progrès de McLaren, tout en ayant conscience du travail qu'il reste à fournir afin de performer à tous les Grands Prix, quel que soit le type de circuit.

"Ce genre de petite déception pour une victoire qui était possible aujourd'hui est en fait un témoignage du fait que l'équipe a parcouru un long chemin et que nous sommes maintenant des prétendants réguliers au podium ou parfois même à la victoire", a ajouté le directeur italien. 

"L'idéal est de rendre la voiture un peu plus rapide et d'être en mesure de poursuivre la victoire indépendamment des conditions ou des caractéristiques de la piste. Parce qu'aujourd'hui, nous devons préciser que lorsque nous étions dans des conditions sèches, Mercedes était plus rapide que nous. Nous ne sommes donc pas encore en mesure de remporter la victoire grâce à nos performances pures."

Avec Oleg Karpov et Ben Hunt

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton : "C'est l'une des pires courses que j'ai faites"
Article suivant Famin garantit à Ocon "exactement les mêmes conditions" qu'à Gasly

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France