Norris a pris "beaucoup de risques" pour signer la pole

Pour décrocher la première pole position de sa carrière, Lando Norris admet avoir flirté avec les limites de l'adhérence lors des qualifications du Grand Prix de Russie.

Norris a pris "beaucoup de risques" pour signer la pole

Après le doublé de Monza, McLaren récidive ! Au Grand Prix de Russie, l'écurie britannique décroche la pole position avec Lando Norris. Le Britannique a profité des conditions changeantes et de l'assèchement de la piste pour signer à Sotchi la première pole de sa carrière de pilote de Formule 1. Son premier poursuivant, Carlos Sainz, est relégué à plus de cinq dixièmes de seconde.

"Oh là là, c'est incroyable", commente Norris en sortant de sa monoplace. "Je ne sais pas quoi dire, [c'était] une séance folle. Nous étions compétitifs et nous avons pris la décision de passer en slicks à la fin [de la Q3]. On ne pense pas à la pole avant de l'obtenir, et j'ai réussi à l'avoir donc je suis extrêmement heureux. Un grand merci à l'équipe, ils ont fait un travail incroyable."

Lire aussi :

Au fil des qualifications, le passage en pneus slicks est devenu de plus en plus évident. George Russell a été le premier à dégainer, à cinq minutes du drapeau à damier. Tous ses adversaires l'ont imité mais une poignée de pilotes seulement ont pu améliorer leur meilleure marque établie avec les pneus intermédiaires, dont Norris. 

Le pilote McLaren revient sur ce moment critique : "C'était difficile. Je me lance des fleurs bien sûr, mais c'était dur. Au point de croisement [entre pneus intermédiaires et pneus slicks] et lors du tour précédent, j'avais deux secondes de retard et je n'étais pas certain que nous allions améliorer notre meilleur tour. Mais j'ai gardé mes pneus en température pour préparer un dernier tour lancé. J'ai pris beaucoup de risques, je dois l'admettre. Mais ça a payé donc je suis très heureux".

Norris n'a pas choisi le meilleur endroit pour réaliser sa première pole. La ligne droite menant vers le premier point de freinage s'étend sur un kilomètre et le Britannique sera une proie facile pour les pilotes blottis dans son aspiration demain après-midi. À noter que lors des quatre dernières éditions du Grand Prix de Russie, le poleman n'est parvenu à conserver son avantage au premier freinage qu'à deux reprises.

"Je n'ai pas vraiment hâte [d'être au départ]", grimace Norris. "Mais on ne sait jamais, nous sommes dans la meilleure position possible."

partages
commentaires

Voir aussi :

Hamilton : "Ce n'est pas ce qu'on attend d'un champion"
Article précédent

Hamilton : "Ce n'est pas ce qu'on attend d'un champion"

Article suivant

Sainz s'offre la meilleure qualif de sa carrière

Sainz s'offre la meilleure qualif de sa carrière
Charger les commentaires
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021