Norris revient sur les critiques après ses propos sur Hamilton

Lando Norris est revenu sur les critiques auxquelles il a dû faire face suite à ses commentaires sur les accomplissements de Lewis Hamilton en Formule 1.

Norris revient sur les critiques après ses propos sur Hamilton

Après la victoire de Lewis Hamilton au Grand Prix du Portugal en octobre dernier, le Britannique battait le record de victoires en Formule 1, jusqu'alors détenu par Michael Schumacher, en le portant à 92 succès. Un événement à l'échelle de la discipline auquel Lando Norris avait réagi de manière plutôt froide.

"Je suis content pour lui, rien de plus", avait-il commenté. "Ça ne veut vraiment pas dire grand-chose pour moi. Il pilote une voiture avec laquelle il devrait gagner chaque course, en gros. Il ne doit battre qu'un ou deux pilotes, c'est tout. Bravo à lui, il fait toujours le travail qu'il doit faire, mais ouais, c'est juste une autre victoire pour lui."

Des propos qui avaient à l'époque entraîné une vive réaction sur les réseaux sociaux, incitant le pilote McLaren à envoyer un message à Hamilton pour clarifier les choses et présenter publiquement ses excuses (dans un contexte également marqué par des déclarations à chaud suite à l'accrochage avec Lance Stroll). "Je dois des excuses", avait alors posté Norris sur les réseaux sociaux.

Lire aussi :

"J'ai été stupide et maladroit avec certaines choses que j'ai dites dernièrement dans les médias et les interviews, et je n'ai pas montré le respect que je devrais avoir envers certaines personnes. Je ne suis pas ce genre de personne, alors sachez que je dois m'excuser auprès d'eux mais aussi auprès de tous ceux qui lisent ou écoutent. Désolé."

Les déclarations de Norris avaient été effectuées dans la foulée d'une course difficile pour lui, marquée par l'incident avec Stroll et aucun point inscrit à l'arrivée. Plusieurs mois après, il revient sur cet épisode et affirme avoir eu du mal à faire face à la critique étant donné qu'Hamilton est justement l'un des pilotes qu'il admire le plus parmi ses pairs.

"C'était délicat", a déclaré Norris à Motorsport.com. "Il n'y a probablement personne que je respecte plus dans le paddock que Lewis et ce qu'il a fait. J'ai un podium, donc ce n'est pas comme si je pouvais parler et dire qu'il ne fait pas du bon travail, parce que je sais combien il est difficile d'obtenir un podium en premier lieu."

"Je pense que je suis un gars sympa et j'essaie d'être un gars sympa tout le temps. Mais j'essaie aussi de dire un peu la vérité parfois, et de dire ce qui est vrai, et parfois les gens n'aiment pas ça. Mes commentaires, et toujours dans le cadre de la Formule 1, ne seront jamais pour retirer quoi que ce soit à un pilote ou manquer de respect envers ce qu'il a pu accomplir."

"Peut-être que je dis parfois de mauvaises choses et que cela est mal interprété, ou peut-être que je dis quelque chose que je ne devrais pas dire parce que je n'ai pas bien réfléchi. Mais c'est juste parce que je suis un humain et que tout le monde fait des erreurs parfois. En fin de compte, je ne veux jamais dire quelque chose de mal contre qui que ce soit. C'est toujours une émotion et une explosion que connaît chaque pilote. Je fais des erreurs aujourd'hui, et je suis sûr que je vais en faire à l'avenir."

Lire aussi :

Norris est l'un des pilotes les plus actifs médiatiquement et sur les réseaux sociaux depuis son arrivée en F1 en 2019, même s'il a rarement été au centre de polémiques. Quand il lui est demandé si de tels propos auraient eu un impact différent s'ils avaient été prononcés par un autre pilote, comme Kimi Räikkönen, il répond : "Oui, je pense que si Kimi l'avait dit, les gens auraient adoré."

"Vous ne pouvez rien y faire, cela dépend juste de la façon dont les gens vous dépeignent. Je suppose que je suis arrivé et que j'ai été le rigolo de service, et peut-être pas aussi sérieux que j'aurais dû l'être, et j'ai l'impression d'avoir fait un meilleur travail à ce niveau. Mais je suppose que les gens n'ont jamais vu mon mauvais côté, ou mon côté colérique, et quand je l'ai montré, les gens ont pensé que je manquais de respect envers tout le monde, ce qui n'est pas le cas."

"Il y a d'autres pilotes qui disent souvent ce genre de choses, et comme ils l'ont toujours dit, les gens trouvent ça normal et puis c'est comme ça. Une partie du problème vient du fait que j'ai généralement été considéré comme un type sympa et ainsi de suite, et quand je dis quelque chose d'un peu plus agressif ou offensant d'une certaine manière, les gens voient cela comme un côté contrasté de moi-même. C'est comme ça. Ce n'est pas quelque chose que je peux simplement changer, c'est juste la perception que les gens ont de différentes personnes."

Avec Luke Smith

partages
commentaires
Vesti : "Je ne me vois pas comme un nouveau Russell"

Article précédent

Vesti : "Je ne me vois pas comme un nouveau Russell"

Article suivant

Le nouveau virage 10 de Barcelone se dévoile

Le nouveau virage 10 de Barcelone se dévoile
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021