Norris et son dépassement audacieux sur Hamilton

Au départ du Grand Prix d'Autriche, un pilote s'est fait remarquer en particulier : Lando Norris, qui s'est payé le luxe de faire l'extérieur à Lewis Hamilton.

Norris et son dépassement audacieux sur Hamilton

Au Red Bull Ring, Lando Norris a pris un envol foudroyant en profitant du départ manqué de Max Verstappen et en freinant plus tard que Lewis Hamilton, leader du championnat, dans un premier virage dont le profil rend un dépassement par l'extérieur quelque peu périlleux. Norris a néanmoins concrétisé sans sortir de la piste et a ensuite résisté à son compatriote jusqu'à la fin du premier secteur.

Lire aussi :

"Le premier tour, c'était la meilleure partie [de la course], je pense !" s'exclame l'Anglais de 19 ans. "Nous prenons de bons départs, j'ai simplement commis quelques erreurs lors des dernières courses en date ; au Paul Ricard, j'ai fait du bon travail – pas vraiment suffisamment bon – mais ce week-end, j'ai pris un bon départ."

"J'ai abordé le premier virage en me demandant si je devrais prendre l'échappatoire, mais j'ai fait confiance à Lewis pour qu'il ne fasse rien de stupide. Dans la situation où il est, je peux prendre plus de risques que lui. J'ai donc tenté par l'extérieur au premier virage, ce qui n'était quand même pas facile !"

Lando Norris, McLaren

Norris s'est fait doubler par Hamilton et par Kimi Räikkönen au virage 4, mais a repris l'avantage sur le Finlandais au 14e tour et a finalement conclu la course à une belle sixième place, avec six secondes d'avance sur la Red Bull de Pierre Gasly et 17 secondes de marge sur son coéquipier Carlos Sainz, initialement relégué en fond de grille.

"C'est dommage que je n'aie pas pu rester devant Lewis, car il était rapide en ligne droite, c'était un peu frustrant", poursuit le pilote McLaren. "Mais à part ça, nous avons fait du meilleur travail au premier tour, c'était bien. Ensuite, il s'agissait davantage de contrôler la course, de doubler l'Alfa [de Räikkönen], car nous savions que nous avions un bon rythme, il fallait juste gérer les pneus et essayer de tenir jusqu'au bout."

"Je sais que je suis capable de meilleurs chronos et résultats que simplement ces premiers virages de la course. Il s'agit d'aller jusqu'au bout, d'apprendre à gérer la batterie et les pneus, etc. Il y a plus à gagner en faisant ça qu'en essayant de gagner une place au premier virage en risquant de faire quelque chose de stupide. Je pense avoir perdu davantage de terrain que ce que je voulais, mais j'ai joué la sécurité pour une bonne raison. Si je veux attaquer, et si j'en ai besoin, je peux aller plus vite."

Norris a notamment contenu pendant trois tours les assauts du futur vainqueur Max Verstappen, qui avait rétrogradé de la deuxième à la huitième place au départ, à cause d'un envol manqué. Une bataille précieuse au volant d'une MCL34 qui n'a pas encore les qualités des monoplaces des top teams.

"Max a eu du mal à me dépasser au début, mais il a finalement remporté la victoire, donc on voit que le rythme de leur voiture représentait un grand avantage. Mais ça n'a quand même pas été facile pour lui de doubler dans les premiers tours. C'était sympa de se battre econtre eux, on voit où est-ce qu'ils gagnent du temps, et où est-ce qu'ils ne sont pas forcément loin de notre rythme. C'était une brève bataille contre des gars qui sont plus rapides que nous, mais c'est ce niveau que nous voulons atteindre, donc si nous continuons à travailler dur, nous verrons si un jour nous les vaincrons", conclut Norris.

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lando Norris, McLaren MCL34, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB15

partages
commentaires
Renault fait le plein de pneus tendres à Silverstone

Article précédent

Renault fait le plein de pneus tendres à Silverstone

Article suivant

Pat Fry va quitter McLaren, Williams sur les rangs ?

Pat Fry va quitter McLaren, Williams sur les rangs ?
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021