Norris : McLaren a "pas mal réduit l'écart" sur les top teams

L'enthousiasme règne chez McLaren après un Grand Prix de Bahreïn très prometteur pour l'écurie britannique.

Norris : McLaren a "pas mal réduit l'écart" sur les top teams

La saison 2021 sera-t-elle celle où McLaren va faire son retour aux avant-postes ? C'est trop tôt pour le dire, mais la performance réalisée au Grand Prix de Bahreïn, en ouverture de la saison 2021, est prometteuse. N'ayant plus gagné depuis 2012, McLaren était l'une des deux seules écuries, avec Mercedes, à placer ses deux voitures dans le top 7 sur la grille, et à l'arrivée, le rythme de course de Lando Norris était tel qu'il a aisément obtenu la quatrième place – même si la panne de Sergio Pérez dans le tour de formation n'est pas étrangère à un tel résultat. De là à se battre pour le podium régulièrement, ce serait peut-être optimiste.

Lire aussi :

Déjà, lors de la conférence de presse du vendredi, Zak Brown (PDG de McLaren Racing) était prudent : "Soyons réalistes, Mercedes et Red Bull sont les meilleurs depuis un certain temps. Nous espérons réduire l'écart mais je pense qu'il serait irréaliste de croire que nous pourrions être dans la bataille régulièrement – mais nous sommes bien partis et espérons pouvoir rejoindre cette lutte dans un avenir pas trop lointain."

À l'issue du week-end, après avoir marqué 18 points qui les installaient confortablement à la troisième place du championnat des constructeurs, les pilotes McLaren peinaient toutefois à cacher leur satisfaction.

"Nous sommes proches, nous ne sommes pas à des kilomètres de Mercedes et de Red Bull par rapport à la saison dernière", estimait Lando Norris. "Je pense que nous avons pas mal réduit l'écart, espérons le réduire encore davantage sur certains circuits. Il est difficile de dire si nous sommes aisément les meilleurs des autres, je ne sais pas quel était le rythme de l'AlphaTauri, mais je pense que c'est une bonne guerre. Il y a des choses sur lesquelles nous devons clairement travailler, y compris du côté de l'unité de puissance, ce n'est pas facile mais c'est du temps au tour gratuit, disons, et cela nous facilite la vie en tant que pilotes."

"Puis nous pourrons faire encore mieux. Je pense que nous avons du travail à faire le samedi, probablement encore plus que le dimanche. Mais le dimanche il reste beaucoup de choses sur lesquelles travailler pour rendre la voiture encore plus rapide."

Lando Norris, McLaren MCL35M Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M

McLaren va notamment surveiller de près le rapport de force avec Ferrari. À Sakhir, Charles Leclerc était plus le performant hors top 3 en qualifications, même s'il n'a pu maintenir cet avantage le dimanche. "Je pense que nous étions juste clairement plus rapides [en course], ce qui est bien, mais il va sûrement y avoir des courses où ils géreront mieux les pneus et seront bien plus rapides", a ajouté Norris. "Ce sera en dents de scie entre Ferrari et nous, et ça a l'air très serré avec AlphaTauri. Cette bataille m'enthousiasme."

Lire aussi :

Quant à Daniel Ricciardo, qui a dû se contenter de la septième place en course après être parti sixième, il poursuit son intégration dans sa nouvelle écurie et s'attend à être plus compétitif dans quelque temps. "Je n'ai probablement pas encore de réglages dont je sois vraiment sûr ou que j'adore, cela va juste prendre du temps, mais si une mauvaise course pour moi est de finir septième, je pense que nous nous débrouillons très bien", a déclaré l'Australien avant d'apprendre que son fond plat était endommagé lors de l'épreuve.

"C'est l'un des rares sports d'élite où l'on a si peu de temps pour s'entraîner, voire le seul. Je vais continuer à faire du simulateur et à y apprendre autant que possible, mais c'est en course que je vais obtenir la majorité de mes gains et de mes connaissances. Ça va prendre du temps, mais je me sens mieux ici qu'il y a deux ans après les premières courses avec Renault, je pense certainement avoir un temps d'avance ; cela dit, ce n'est quand même pas le niveau que je souhaite."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Russell : Imola siéra à Williams après le scénario du "pire" à Sakhir

Article précédent

Russell : Imola siéra à Williams après le scénario du "pire" à Sakhir

Article suivant

Herbert : Bottas fait "brillamment" ce dont Mercedes a besoin

Herbert : Bottas fait "brillamment" ce dont Mercedes a besoin
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021