Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Un nouveau package aéro pour Mercedes en Allemagne

partages
commentaires
Un nouveau package aéro pour Mercedes en Allemagne
Par :
Co-auteur: Giorgio Piola
25 juil. 2019 à 16:03

L’écurie Mercedes dispose de plusieurs nouveautés techniques pour son Grand Prix national, dont des révisions au niveau des aubes de déviation, de l’aileron avant et de la carrosserie.

Depuis le début de la saison, l’écurie allemande n’a cessé de modifier et de corriger les dérives latérales et les aubes de déviation fixées sur les flancs des W10. Pour ce Grand Prix d’Allemagne, Mercedes semble toutefois avoir un peu changé sa philosophie de design en adoptant des aubes très différentes des anciennes. Auparavant, la W10 possédait quatre aubes distinctes, toutes reliées entre elles et dont la quatrième, et dernière, entourait le dessus du ponton.

Lire aussi :

Pour le Hockenheimring, Mercedes a adopté un concept peu conventionnel, fait de trois lamelles horizontales qui ressemblent à un store vénitien (flèche verte) et qui sont similaires à ce qu’on peut voir sur les Haas cette année. Cette modification s’ajoute à un nouveau point d’ancrage de la dernière aube de déviation. La fixation n’est plus à la base de l’élément mais plus haut, et la fixation supérieure est désormais courbée et se fixe sur la face inférieure de la section horizontale.

Détail technique de la Mercedes AMG F1 W10

Nous ne savons pas exactement pourquoi Mercedes a effectué ce changement, mais il est possible que le but recherché soit de souffler un peu plus d’air autour de la gorge de dégagement du ponton et vers l’arrière.

Les aubes précédentes fonctionnaient de façon similaire, car elles possédaient des extensions horizontales courbées et s’allongeant vers l’arrière. Il semble que les effets de ces anciennes aubes aient été bien compris. Le premier élément du nouvel ensemble, qui est très semblable à l’ancien, capte toute turbulence du sillage du pneu avant et la transmet aux nouveaux éléments horizontaux.

Ce nouveau design semble aussi mieux s’adapter aux dérives latérales qui rejettent les flux d’air vers l’extérieur afin de protéger le fond plat des turbulences. De plus, le déplacement des points d’ancrage (identifiées par la flèche violette) donne à la voiture de meilleures possibilités de gérer le flux d'air sur le dessus des pontons en leur permettant de glisser vers le bas, vers l'échancrure.

Un nouvel aileron avant

L'aileron avant de la Mercedes AMG F1 W10

Mercedes, qui célèbre également ses 125 ans de présence en sport automobile ce week-end, inaugure aussi un nouvel aileron avant sur ses W10. On note que la longueur de la corde du plan principal a été diminuée, ce qui a permis de raccourcir les deux volets supérieurs afin de rapprocher le bord de fuite un peu plus en avant.

On sait que l’emplacement du bord de fuite a créé une controverse en début de saison quand il était susceptible de provoquer des crevaisons. Suite à une requête de la FIA, Mercedes a procédé à des modifications en s’assurant que l’extrémité des volets respectait bien les limites de la dérive latérale.

L'aileron avant de la Mercedes AMG F1 W10

Le rebord inférieur dispose maintenant d’un petit bec, ce qui suggère un effort plus concerté de la part des aérodynamiciens pour faire dévier les flux d'air vers l'extérieur.

L’arrière de la carrosserie a été évasé afin d’améliorer le refroidissement et ainsi éviter les problèmes de surchauffe qui ont handicapé les W10 en Autriche.

On remarque aussi de nouvelles dérives à l’aileron arrière qui se caractérisent par une découpe en escalier au niveau du bord de fuite (illustré par la flèche jaune).

Détail technique de la Mercedes AMG F1 W10

Tous les ailerons génèrent des vortex de bouts d’aile que l'on peut apercevoir quand le temps est humide. Cette modification aux dérives sert à mieux contrôler ces vortex.

Ce faisant, la pression générée à l'arrière de la voiture peut être redistribuée, créant un effet de succion plus puissant sous les éléments de l’aileron, ce qui se traduit par un meilleur appui aérodynamique.

Article suivant
Photos - Jeudi à Hockenheim

Article précédent

Photos - Jeudi à Hockenheim

Article suivant

Les feux de départ remplacés après un incident insolite

Les feux de départ remplacés après un incident insolite
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Jake Boxall-Legge