Nouveau moteur Mercedes brûlé ? Pérez "pas trop optimiste"

La seconde partie de séance d'EL2 a été agitée pour les pilotes Racing Point.

Nouveau moteur Mercedes brûlé ? Pérez "pas trop optimiste"

C'est tout d'abord Lance Stroll qui a connu des soucis, rapportant une sensation de brûlure et une odeur de brûlé au niveau de son baquet. Quelques instants après être entré aux stands pour procéder à des vérifications sur le sujet, c'est l'auto de son équipier Sergio Pérez qui a été contrainte de s'immobiliser dans une zone de dégagement, avec des flammes s'extrayant des échappements de sa RP19. Quelque peu circonspect, le Mexicain a connu un ascenseur émotionnel dans les Ardennes Belges, alors qu'il affichait un beau niveau de compétitivité avec le cinquième chrono.

Lire aussi :

Que s'est-il produit à bord de votre voiture en fin de séance ?

Nous ne savons pas pour le moment : il faut juste attendre et voir ça. Ça n'a pas l'air bon. Nous verrons ce qui se passera et ce qu'il faudra faire pour remettre la voiture en état pour les qualifications. Je pense que l'auto réalise de bonnes performances et espérons que nous pourrons minimiser les dégâts s'ils y en a. On va le découvrir…

Est-ce que ça ira pour le nouveau moteur Mercedes ? Le moteur est-il perdu ?

Nous verrons quoi faire. Pour le moment, toute l'équipe est dans la même position que moi et nous ne savons pas. Attendons de voir. Même le team ne le sait pas, mais je ne suis pas trop optimiste.

Ce fut une fin de séance étrange…

Oui ! Ce fut une journée positive. Ça m'a manqué de rouler pendant la trêve estivale et être de retour ici, sur ce circuit, est génial. C'est un super endroit où piloter. Ce fut donc une bonne journée pour le moment, oui. Je suis impatient d'être à demain. Espérons que nous obtiendrons de bonnes nouvelles plus tard mais ça n'a pas l'air très bon pour le moment [par rapport à la défaillance, nldr]. Il faut attendre de voir ce qui se passera et quel problème nous venons de rencontrer…

Quel a été le problème ?

Je ne sais pas… J'ai juste perdu la puissance et ai vu un peu de fumée et entendu du bruit provenir des échappements, donc ça n'a pas l'air super.

Pouvez-vous expliquer pourquoi vous vous portez bien ici en performance ?

Je pense que c'est clairement un circuit qui nous convient. Nous avons apporté un aileron avant et une paire de nouvelles pièces dont je pense qu'elles aident l'ensemble de l'équilibre de la voiture. J'ai trouvé un rythme très costaud aujourd'hui et je pense que les choses ont l'air solides.

Utiliserez-vous le nouvel aileron arrière aussi ?

Oui, je pense. C'est quelque chose que l'on pourrait faire. Je pense que c'est prometteur.

Etes-vous satisfait des développements ?

Globalement, nous avons l'air bien : c'est un bon circuit [pour nous]. Nous verrons où tout le monde se place en qualifications demain. Je pense que nous réalisons de bons progrès. Je pense que nous y arrivons, petit à petit. C'est prometteur pour le week-end et nous pouvons être solides demain. Historiquement, il s'agit d'un circuit qui nous réussit, donc je ne suis pas surpris du fait que nous soyons performants. Donc oui, nous avons l'air bons et espérons que nous pourrons encore être là demain quand tout le monde mettra [un tour] en place.

partages
commentaires
Albon doit "recâbler" son cerveau pour dompter la Red Bull
Article précédent

Albon doit "recâbler" son cerveau pour dompter la Red Bull

Article suivant

Sergio Pérez confirmé par Racing Point pour 2020 et au-delà

Sergio Pérez confirmé par Racing Point pour 2020 et au-delà
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021