Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey

Après l'annonce du report du Grand Prix de Chine 2020 de F1 en raison de l'épidémie de coronavirus, Chase Carey, le PDG de la Formule 1, a reconnu qu'il serait "compliqué" de trouver une nouvelle date à l'épreuve.

Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey

La FIA et la F1 ont annoncé ce mercredi le report officiel du Grand Prix de Chine alors que les mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus se multiplient et se durcissent pour tenter de l'endiguer et que 45 000 cas ont été détectés et plus de 1000 décès constatés. Désormais, il faut se pencher sur une nouvelle date pour organiser la course, même si cet objectif s'annonce d'ores et déjà périlleux, au milieu d'un calendrier chargé comme jamais. Une option pourrait être de déplacer légèrement la manche d'Abu Dhabi afin d'offrir de la place pour Shanghai fin novembre.

S'exprimant pour Motorsport.com lors d'une conférence à Bakou, Chase Carey a ainsi déclaré : "C'est compliqué. Nous avons commencé à nous battre contre les imprévus, mais je pense qu'une fois l'année commencée, avec les dates bloquées, le programme est quasiment plein. Nous apprécions nos partenaires chinois, ils sont de bons partenaires. Nous avons eu une bonne croissance en Chine, donc nous aimerions clairement maintenir cela."

Lire aussi :

"La santé et la sécurité des gens passe en premier. Il va assurément y avoir des défis pour que les choses rentrent dans un programme, déplacer d'autres dates quand elles sont fixées est une tâche complexe. On compose avec ça. Nous n'avons pas vraiment travaillé sur les possibilités, mais je pense qu'il va y avoir des défis auxquels faire face."

Interrogé sur le processus de reprogrammation de la course alors que la crise est loin de s'atténuer, Carey d'expliquer : "Je pense que personne ne sait, je pense que nous sommes en territoire inconnu. Je ne pense pas qu'ils sachent encore quand ils vont s'en sortir, quand les choses seront redevenues normales. Je pense donc qu'il est difficile d'aller très loin dans une situation où tout le monde y fait face en temps réel."

Le Vietnam sous surveillance

La F1 doit se rendre au Vietnam, qui partage une frontière avec la Chine, début avril et une grande partie du paddock va voyager en Asie du sud-est pour se rendre en Australie pour l'ouverture de la saison. Même si les cas de coronavirus restent rares hors de Chine, la F1 demeure alerte sur la question et sur la manière dont cela pouvait avoir une incidence sur la discipline dans son ensemble. "Je pense que nous sommes clairement conscients du problème", poursuit Carey. "La santé et la sécurité de notre personnel est la première des priorités."

"En dehors de Chine, pour l'instant, de ce que nous savons, je pense qu'aujourd'hui dans la plupart des pays, ça semble être six, huit, dix personnes. Personne ne sait ce qui va se passer dans une ou deux semaines, donc il est compliqué de dire quelle sera la situation dans quatre semaines. Je pense qu'on ne peut qu'être conscient de la situation, rester en contact avec les gens et faire face à ce qui se présente à mesure que l'on en sait plus. Ce que nous savons aujourd'hui, c'est assez limité en dehors de la Chine. Mais nous ne savons pas ce que nous ne savons pas."

Avec Luke Smith  

partages
commentaires
Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place
Article précédent

Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place

Article suivant

La Renault R.S.20 n'aura sa livrée définitive qu'à Melbourne

La Renault R.S.20 n'aura sa livrée définitive qu'à Melbourne
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021