Nouvelle interview de Giancarlo Fisichella

La chaîne britannique ITV a réalisé une interview de Giancarlo Fisichella, alors que la saison 2006 vient de se terminer sur le couronnement de son équipe

La chaîne britannique ITV a réalisé une interview de Giancarlo Fisichella, alors que la saison 2006 vient de se terminer sur le couronnement de son équipe. Il nous livre ses sentiments et répond à quelques questions amusantes.



Q : Sur quels points la dispute du titre cette année avec Ferrari a-t-elle été différente de celle avec McLaren en 2005 ?

Giancarlo Fisichella : Les deux années ont été assez difficiles. L'année dernière, McLaren a été très forte en fin de saison mais un peu moins fiable que nous. Ferrari a débuté cette année d'une mauvaise façon mais a fait de fantastiques pas en avant avec son package et ses pneus. A la fin de la saison, je pense qu'ils ont été plus forts que nous.



De mon côté, j'ai moi aussi eu des sentiments différents ces deux années car se battre avec Ferrari, une équipe italienne qui est un très grand nom en Italie, a peut-être rendu les choses plus intéressantes...



Mais ça n'a pas toujours été super pour moi à domicile, car en Italie, Ferrari est plus importante pour les gens que n'importe quel pilote italien. Les fans ne m'ont pas toujours compris. Ils venaient me voir et me disaient que j'aidais Fernando, mais je leur expliquais que je courrais pour moi-même et pour mon équipe.



Ces choses ont donc peut-être été un peu plus intenses que l'an dernier.



Q : Vous avez été coéquipier de Fernando depuis un petit moment maintenant, qu'est-ce qui vous manquera chez lui ?

GF : Il n'est pas ma petite amie ! Mais nos parties de cartes avec lui me manqueront peut-être l'an prochain. Nous jouions chaque week-end, même avant la course je jouais avec lui et Flavio, ce qui était toujours très drôle. Je ne pense pas que ça sera encore le cas l'année prochaine, à moins que nous apprenions à Heikki à jouer aux cartes !



Nous nous sommes aussi toujours beaucoup amusé quand nous jouions au tennis ou au football. Nous avons eu une bonne amitié et ça me manquera.



Q : Vous êtes maintenant l'un des pilotes les plus expérimentés en Formule 1, que pensez-vous des nouveaux gars que nous avons vu dans les paddocks cette saison ?

GF : C'est bon pour la Formule 1 de voir tous ces pilotes qui sont prêts à un âge très jeune et qui sont compétitifs d'entrée en F1, mais il n'y a évidemment que 22 baquets et il n'est pas simple de s'installer dans l'un d'entre-eux. Tous les gars que nous avons vu arriver cette année sont très bons.



Q : Et maintenant, pour les futilités... quel est votre deuxième prénom ?

GF : Je n'en ai pas, ce n'est pas très commun en Italie.



Q : Quel pilote, du présent ou du passé aimeriez-vous le plus avoir comme coéquipier ?

GF : Senna peut-être. Parcequ'il était un de mes héros et il aurait été sympathique de courir avec lui et apprendre à le connaître, surtout au début de ma carrière.



Q : Supportez- vous des équipes en-dehors de la F1 ?

GF : Fisichella Motorsport en GP2 bien sûr et l'équipe de foot de Rome.



Q : Prost ou Senna ?

GF : Senna



Q : Quel est votre Grand Prix favori et pourquoi ?

GF : Il y en a quelques uns. Le Brésil est l'un des meilleurs. J'y ai remporté ma première course de F1, l'atmosphère à Interlagos est toujours vraiment géniale et c'est la dernière course de la saison, on s'y amuse toujours beaucoup.



Au niveau des résultats, peut-être que le Canada a été le meilleur pour moi, ainsi qu'en Australie, à Spa et à Monaco pour leurs circuits.



Q : Quel est le Grand Prix que vous aimez le moins et pourquoi ?

GF : Peut-être Magny-Cours car le tracé est un peu ennuyeux et il est au milieu de nulle part.



Q : Quel est votre restaurant favori dans le monde ?

GF : J'aime les Churrascarias du Brésil et il y a quelques bons restaurants à Montréal également. 'La Queue de Cheval' y est mon préféré.



Q : Quel est l'objet le plus important que vous possédez ?

GF : Une photo de mes enfants que j'ai toujours dans mon portefeuilles.



Q : Combien de fois avez-vous passé votre permis de conduire et votre permis moto ?

GF : J'ai eu mon permis de conduire la deuxième fois. La première fois, j'ai réussi la pratique mais raté l'examen écrit. J'ai eu mon permis moto du premier coup.



Q : Quel a été votre premier coup de foudre ?

GF : J'ai toujours été trop occupé à regarder la Formule 1 pour ça quand j'étais jeune, mais mon héros à l'époque était Niki Lauda.



Q : Etes-vous une personne de la nuit ?

GF : Il y a quelques années c'était le cas, mais maintenant avec les enfants et le travail, je suis plutôt dormeur.



Q : Qu'est-ce qui vous fait peur ?

GF : Le noir parfois.



Q : Si vous pouviez changer quelque chose chez vous, que serait-ce ?

GF : Difficile à dire, peut-être que parfois je devrais être plus fort et plus confient.



Q : Quel talent aimeriez-vous le plus avoir ?

GF : J'aimerais pouvoir jouer d'un instrument, mais je suis très mauvais en musique.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Niki Lauda
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités