L'usine qui accueillera Aston Martin F1 retardée d'un an

Initialement prévue en 2021, la nouvelle usine qui sera construite pour servir de base à Aston Martin F1 ne sera opérationnelle qu'en août 2022, un an plus tard que prévu.

L'usine qui accueillera Aston Martin F1 retardée d'un an

L'équipe de Silverstone, qui porte aujourd'hui le nom de Racing Point, devait changer d'usine à l'été 2021. Cependant, la crise liée à la pandémie de COVID-19 a retardé les travaux sur ces nouvelles installations, qui doivent être construites sur un terrain adjacent au site de l'usine actuelle. Plutôt que de tenter de procéder à la construction pendant l'hiver, l'équipe a préféré repousser cette construction d'un année complète.

"L'usine est toujours prévue", a déclaré Otmar Szafnauer à Motorsport.com. "Nous allons la construire car nous devons le faire, pour des raisons de compétitivité, pour le fait que nous allons devenir Aston Martin, pour le fait que cet endroit est là depuis 1990 et que nous sommes devenus trop grands. La seule chose, c'est que ce coronavirus l'a en quelque sorte déplacée sur le plan de la perspective temporelle. Nous ne pouvions pas faire grand-chose."

Lire aussi :

"Nous devions donc prendre une décision pour modifier la date du moment où nous allons occuper la nouvelle usine, soit des trois ou quatre mois de retard depuis début mars, soit d'une d'année entière. Août est le bon moment pour changer, car c'est traditionnellement la trêve estivale. Nous devions changer en août 2021 et nous allons juste décaler cela d'un an et nous installer en août 2022."

Un retard dans le déménagement d'une usine à l'autre qui ne sera pas totalement perdu pour l'écurie britannique qui compte bien en tirer parti sur le plan économique et pour l'avenir. "Nous allons probablement avoir cinq ou six mois de plus grâce à cela, et cela nous servira à obtenir des devis plus compétitifs pour la construction, et à nous assurer que les plans soient plus détaillés. En général, lorsque vous disposez de plans plus détaillés, votre estimation des coûts est plus précise, et vous pouvez alors prendre de meilleures décisions."

"Maintenant que le virus est là aussi, je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve – je ne sais pas si nous allons avoir une distanciation sociale pour toujours, ou si nous allons avoir des cubes en plexiglas autour de chaque employé. Nous devons commencer à examiner tout cela, juste au cas où il n'y aurait jamais de vaccin. Et cela nous donne le temps d'examiner ces choses et de concevoir certaines de ces précautions, au cas où. Le temps supplémentaire nous permet de faire un travail plus détaillé, ce qui devrait nous aider à réduire les coûts."

Une partie de l'usine sera d'ailleurs occupée par le groupe de design des voitures de route d'Aston Martin, qui se trouve actuellement dans les locaux de Red Bull Technology. "L'équipe de conception sera installée ici, et il y aura un pôle et un centre de marketing également en amont. Vous pourrez même venir ici pour voir l'équipe de F1 tout en paramétrant votre nouvelle voiture de route. Ce sera un beau campus pour Aston Martin", a conclu Szafnauer.

Avec Jonathan Noble 

partages
commentaires
Il y a 25 ans : Alesi, enfin !

Article précédent

Il y a 25 ans : Alesi, enfin !

Article suivant

Bottas de retour pour le dernier GP virtuel

Bottas de retour pour le dernier GP virtuel
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021