Objectif gros points pour Renault afin de repasser Toro Rosso

Cinquième temps des qualifications du Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo emmènera une troisième ligne 100% Renault derrière les deux Ferrari et Mercedes, au moment où s'éteindront les feux indiquant le départ de la course, à 15h10.

Objectif gros points pour Renault afin de repasser Toro Rosso

Le pilote australien a ainsi concrétisé ce qui apparaissait depuis le début du week-end comme une bonne chance pour Renault de réaliser une solide performance, qui tombe particulièrement bien tant le team a besoin d'inscrire de gros points au championnat du monde des constructeurs. Avant le départ du GP, Renault se trouve en 6e position du championnat, 8 points derrière Toro Rosso et seulement 3 devant Racing Point.

Par chance pour Renault, l'ex-équipe Force India ne débute pas dans les meilleures conditions ce GP : Sergio Pérez a été victime d'une avarie sur son unité de puissance, ayant nécessité un remplacement. Il faudra tout de même prendre garde à Stroll, 9e sur la grille et toujours à l'aise sur les circuits comportant de nombreuses lignes droites. Il faut désormais concrétiser.

Lire aussi :

"C’était une excellente qualification pour l’équipe, qui monopolise la troisième ligne", se réjouit Ricciardo. "Nous avons tout bien exécuté et le résultat est une belle récompense. J’ai fait un bon tour en Q3 et nous sommes solidement installés dans le top six depuis le début du week-end. Tout comme à Spa, nous sommes de retour dans le match depuis la reprise et c’est vraiment plaisant. Personne ne voulait être le premier en piste à la fin, personne ne souhaitait donner son aspiration aux autres et tout le monde était côte à côte. Cette cinquième place sur la grille reste un excellent résultat."

Alan Permane, directeur sportif, espère maintenant que les RS19 arriveront en tir groupé dans les points, quelles que soient les conditions de piste. La sixième place de Hülkenberg signifie qu'une belle opportunité commune est possible. Un résultat d'autant plus important que les caractéristiques de Monza vont vraiment dans le sens des qualités de la voiture. "Nous sommes très satisfaits du résultat de notre séance de qualifications. Comme à Spa, notre monoplace fonctionne bien ici et cette troisième ligne récompense bien notre rythme. Les prévisions annoncent un temps un peu plus froid et instable en course, mais la piste devrait rester sèche même si nous sommes prêts à affronter toutes les conditions. Notre rythme de course vu vendredi lors de la séance d’essais est plutôt bon, donc nous visons une bonne course et de gros points pour les deux voitures", espère l'ingénieur.

Lire aussi :

partages
commentaires
Pourquoi Bottas a gardé son temps malgré le drapeau rouge

Article précédent

Pourquoi Bottas a gardé son temps malgré le drapeau rouge

Article suivant

L'"absurdité" des qualifs, point d'orgue de tactiques récentes

L'"absurdité" des qualifs, point d'orgue de tactiques récentes
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021