Ocon "agacé" d'être battu par Pérez

La neuvième place obtenue par Esteban Ocon lors des qualifications du Grand Prix d'Abu Dhabi est loin d'être source de satisfaction pour le Français, convaincu qu'il était possible de faire mieux.

Ocon "agacé" d'être battu par Pérez
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Esteban Ocon, Force India
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10

La bataille pour la septième place de ces qualifications s'est avérée particulièrement serrée, mais Esteban Ocon s'est incliné d'un souffle par rapport à la Renault de Nico Hülkenberg et à son coéquipier Sergio Pérez, avec 23 millièmes de seconde entre les deux Force India ! Le Normand évoque des problèmes précis qu'il ne souhaite pas détailler à la télévision.

"Il y avait mieux à faire mais bon... dommage, le dernier run j’étais huitième et j’aurais pu doubler Hülkenberg, mais il y a deux, trois raisons qui m’embêtent un petit peu et qui font que là, je suis un petit peu énervé..." lâche Ocon au micro de Canal+. "Honnêtement je pouvais faire septième, mais bon c’est comme ça."

"Demain il faudra remonter en course. Il y a deux, trois trucs qu’il faut qu’on revoie. Ça arrive, il faudra revoir ça pour que ça n’arrive plus. Le départ, on verra, ça se passe bien depuis le début du week-end, ce sera une bonne opportunité à saisir tout de suite."

Alors qu'il a fréquemment battu son coéquipier Sergio Pérez depuis le début de la tournée extra-européenne, Ocon est devancé par le Mexicain pour une deuxième fois consécutive en qualifications. "Ça m'agace, parce que j'avais le rythme pour faire septième", déplore-t-il.

"Pour différentes raisons, nous n'y sommes pas. Mais ce ne sont que les qualifications. Demain, nous pouvons prendre un bon départ et les dépasser. Il y a quelques raisons, mais je ne vais pas vous en parler, ça va rester en interne."

Pérez critique Hülkenberg

Sergio Pérez, quant à lui, est revenu sur l'incident qui l'a opposé à son ancien partenaire Nico Hülkenberg. Alors que le pilote Force India se préparait pour un tour lancé, il a été débordé par la Renault à l'approche du dernier virage.

"Avec Nico, je pense que ça n'était pas nécessaire", estime Pérez. "Cela a gâché nos tours. Tout le monde laisse un écart par rapport à la voiture de devant, et lui, il est arrivé comme ça."

Pérez compte en tout cas finir la saison en beauté, alors que la quatrième place du championnat des constructeurs est assurée depuis belle lurette pour Force India.

"Nous allons essayer de signer un bon résultat demain. C'est très serré avec les Renault, donc ce sera une bataille intéressante", conclut-il.

 
partages
commentaires
Ricciardo s'offre une deuxième ligne prometteuse
Article précédent

Ricciardo s'offre une deuxième ligne prometteuse

Article suivant

Pour sa dernière course, Massa va "tout risquer"

Pour sa dernière course, Massa va "tout risquer"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021