Ocon disqualifié du GP des États-Unis

Esteban Ocon a été disqualifié du Grand Prix des États-Unis suite à une infraction technique.

Ocon disqualifié du GP des États-Unis

Après avoir entendu les représentants de Force India, les commissaires du Grand Prix des États-Unis ont décidé de disqualifier Esteban Ocon. Une enquête avait été ouverte après la découverte d'une infraction technique commise dans le premier tour de course. 

La VJM11 du pilote français a dépassé en début de course la limite de consommation de carburant autorisée, fixée à 100 kg/h et contrôlée par un débitmètre. 

En dépassant cette limite, l'écurie est en infraction avec l'article 12.2.4 de la Réglementation Technique de la Formule 1, ce qui a conduit les commissaires à prendre la décision d'une disqualification. Racing Point Force India a la possibilité de faire appel de cette sanction. 

Lire aussi :

Esteban Ocon perd quant à lui la huitième place ainsi que les quatre points qui y étaient associés, en dépit d'une belle course. 

"J’ai essayé de finir la course, c’est ce que je retiens de ce Grand Prix", a-t-il confié au micro de Canal+ avant l'annonce de la disqualification. "Tous les autres se sont jetés, ont pris beaucoup de risques, mais ça, ça ne passe qu’une fois, pas plusieurs fois dans une saison. Aujourd’hui on l’a vu, ça crashe dans tous les sens là où je suis et ça m’a fait perdre des positions. Mais je marque de bons points, on finit bien. On n’avait pas la vitesse qu’on voulait mais c’est un résultat satisfaisant. C’est vraiment le départ qui a fait la différence. La vitesse était assez similaire comparé à Renault. On avait un petit peu plus de mal à un moment, mais après ça s’est stabilisé. La saison n’est pas finie, il reste des courses donc on va continuer à se battre.”

Un pic corrigé sur la totalité du tour

Directeur de Force India, Otmar Szafnauer a expliqué que les données montraient que la monoplace d'Ocon avait rencontré un afflux d'essence inhabituel, avant que cela ne se rectifie avant la fin du tour. Il a insisté sur le fait que ce phénomène n'avait apporté aucun bénéfice de performance en raison de la correction automatique qui a suivi. 

"Ce qui s'est passé, c'est qu'il y a eu un pic de débit, puis un creux, donc si l'on prend la totalité du tour, c'est neutre", a-t-il précisé. "Si l'on prend la totalité du tour, il n'y a pas d'infraction, mais ça dépend comment l'on coupe le tour. C'est la première fois que ça se produit."

"Nous n'en avons pas tiré d'avantage. Il y a des limites de piste, mais si vous allez au-delà, ce qu'il ne faut pas faire, et si vous n'en tirez pas d'avantage, ils [les commissaires] ne disent rien. Si vous en tirez profit, alors ils interviennent. Là, c'est une autre limite, avec laquelle nous n'avons pas tiré d'avantage. Je crois que c'est sans précédent."

United States Grand Prix des États-Unis

  Pilote Équipe Temps/Écart Pts
1 Finland Kimi Räikkönen  Ferrari 56 tours 25
2 Netherlands Max Verstappen  Red Bull 1.281 18
3 United Kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 2.342 15
4 Germany Sebastian Vettel  Ferrari 18.222 12
5 Finland Valtteri Bottas  Mercedes 24.744 10
6 Germany Nico Hülkenberg  Renault 1'27.210 8
7 Spain Carlos Sainz Renault 1'34.994 6
DSQ France Esteban Ocon  Force India 1'39.288  
DSQ Denmark Kevin Magnussen  Haas 1'40.657  
8 Mexico Sergio Pérez  Force India 1'41.080 4
9 New Zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 1 tour 2
10 Sweden Marcus Ericsson  Sauber 1 tour 1
11 Belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 1 tour  
12 France Pierre Gasly  Toro Rosso 1 tour  
13 Russian Federation Sergey Sirotkin  Williams 1 tour  
14 Canada Lance Stroll  Williams 2 tours  
Ab Monaco Charles Leclerc  Sauber    
Ab Australia Daniel Ricciardo  Red Bull    
Ab France Romain Grosjean  Haas    
Ab Spain Fernando Alonso  McLaren    
partages
commentaires
Ricciardo a "mis son poing dans le mur" après son abandon

Article précédent

Ricciardo a "mis son poing dans le mur" après son abandon

Article suivant

Magnussen disqualifié de la course à Austin

Magnussen disqualifié de la course à Austin
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021