Ocon : "Mercedes nous a donné des objectifs à atteindre"

Au lendemain de sa première journée d'essais à Barcelone, Motorsport.com s'est entretenu exclusivement avec Esteban Ocon. Le pilote français prépare sa saison comme titulaire chez Force India.

Esteban, comment se passe la semaine jusqu'à présent ?

Plutôt bien. On a pu accumuler pas mal de tours, avec les problèmes qu'on a eus, c'est quand même bien. On a commencé tard, après il y a eu une fuite au niveau du système d'huile et j'ai dû m'arrêter sur la piste. On a réussi quand même à repartir et à rattraper le temps perdu, ce qui était bien. Surtout, on a pris une bonne direction de travail et on a bien amélioré la voiture dans la journée, donc c'était intéressant.

Quelles sont les sensations dans la voiture ?

Bien, en tout cas je suis bien installé. J'ai une bonne position, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu une position comme ça. La voiture va très vite, il y a beaucoup d'aéro, c'est plutôt sympa à conduire, c'est beaucoup plus dur aussi que l'année dernière. Quand on commence à perdre la voiture, elle part, parce que tout est gros et énorme, donc c'est difficile à contrôler. Je pense que le pilote peut plus faire la différence qu'avant.

C'est au niveau de ce que vous imaginiez ?

Un peu moins, quand même. Au simulateur, on avait prévu que ça allait aller plus vite que ça, quand même. Mais ce ne sont que des essais, et je pense qu'à Melbourne, la performance de la voiture sera complètement différente.

En quoi votre position de conduite est-elle différente et meilleure ?

Déjà dans la voiture, vu qu'on savait que j'allais rouler cette année, on a pu bien bosser dessus. On a pu faire la coque plus grande, on savait que j'allais rouler dedans, donc la coque est grande. On a pu faire un pédalier spécial, on a pu prendre le temps de faire ma position correctement. Du coup, je me sens bien dans la voiture, j'ai une position faite pour moi.

Chez Manor, je suis arrivé en milieu de saison, la coque était plus petite. On a bien travaillé quand même. Loin de là. 

Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10

Comment trouvez-vous les nouveaux pneus Pirelli par rapport à la dégradation ?

Bien mieux. Il y a le grip et c'est constant. La carcasse est raide, donc ça donne pas mal de rapidité dans les virages rapides et c'est assez sympa. C'est possible d'attaquer davantage et plus longtemps.

On se souvient du Brésil 2016, vous êtes un pilote particulièrement à l'aise sous la pluie ?

J'ai toujours été à l'aise sous la pluie, sur le gras-mouillé, sur tout ça. Chaque fois qu'il y a eu des courses où les conditions étaient un peu piégeuses, j'étais toujours devant. Je pense que ça vient du karting : quand on roulait en Normandie, quand j'allais m'entraîner, il pleuvait très souvent. Je pense que ça m'a aidé. Je ne sais pas, c'est comme ça !

Quelle est la différence entre votre arrivée en cours de saison chez Manor en 2016 et aujourd'hui chez Force India, avec qui vous avez déjà effectué des essais ?

La différence, elle est énorme. Ce n'est pas juste que j'ai fait deux tests avec eux, c'est aussi que j'ai eu une préparation tout l'hiver, où j'ai pu vraiment rencontrer tout le monde et être vraiment prêt, c'est ça qui va vraiment faire la différence. J'arrive, je connais tout le monde, on sait comment ça marche, à qui parler, etc. Du coup, c'est une grande aide d'arriver prêt, alors qu'arriver à une course et n'avoir aucune préparation, c'est une grande différence.

Quelles sont les relations avec Mercedes pendant ce temps ?

Mercedes, je suis dans le programme jeunes pilotes, donc bien sûr, ils gardent un œil sur moi. Ils m'ont donné des objectifs, autant que Force India, à atteindre. Ils sont toujours présents, à regarder, plus près que vous ne le pensez ! Ce sont des objectifs que je ne vous donnerai pas, mais ce sont de bons objectifs.

L'espoir, c'est de réaliser un podium ?

Oui, à court terme j'espère, d'ailleurs. Plus tôt on le fait et mieux c'est.

Esteban Ocon, Sahara Force India F1

Comment vous sentez-vous aujourd'hui dans l'univers de la F1 ?

De mieux en mieux, je m'y fais de plus en plus. C'est sûr que c'est complètement différent de tout ce que j'ai eu l'expérience de faire avant. Je me sens bien, tout le reste je le prends comme une partie du job, et l'important c'est toujours la piste.

En tant que pilote, quelles sont les améliorations à apporter selon vous ?

Il y a toujours plein de choses à améliorer, on est à la recherche du détail. Tout autant sur moi que sur l'équipe, sur la voiture, sur l'organisation, sur tout, il y a toujours des choses à améliorer. L'équipe est aussi motivée que moi pour changer des choses s'il le faut. Il faut vraiment faire de très bons résultats et c'est super de voir ça, une motivation pareille dans une équipe de Formule 1 ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu.

C'était différent chez Manor ?

Il y avait une motivation mais c'était différent. C'était plus difficile. Les gens étaient motivés, ils voulaient faire bien, mais c'était un peu dans la peur. C'était moins bien.

Comment se passe votre entente avec votre coéquipier Sergio Pérez ?

Bien pour l'instant, très bien. Je suis content qu'on se parle et que tout aille bien. Il me donne des conseils aussi. Pour l'instant, je suis encore dans l'apprentissage de voir comment il fait, pour pouvoir me battre avec lui à Melbourne. Il a intérêt à se méfier (rires), je ne vais pas le laisser devant !

Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Force India
Type d'article Interview
Tags barcelone