Malgré un avenir toujours incertain, Ocon signe un nouveau top 7

Esteban Ocon a signé une nouvelle arrivée dans les points lors du Grand Prix d'Italie 2018 de F1, tout comme Sergio Pérez.

Malgré un avenir toujours incertain, Ocon signe un nouveau top 7

Septième du Grand Prix, Esteban Ocon a signé sa cinquième arrivée dans le top 7 de la saison et la deuxième consécutive après la Belgique il y a une semaine.

Le #31 ne termine pas "meilleur Français" puisque Romain Grosjean a signé la sixième position – même si celle-ci reste sujette à confirmation, au vu de la réclamation déposée par Renault – mais cela lui importe peu au vu du résultat final : "Meilleur Français peu importe, mais sixième ça aurait été bien, c’est clair", a-t-il déclaré pour Canal+, avant de résumer sa course.

Lire aussi :

"On avait plus de vitesse que les Haas. J’étais passé au départ, je me suis fait serrer un petit peu par Sainz et après on avait la vitesse, j’ai réussi à doubler Sainz. Sur la fin je suis revenu sur Romain, je n’ai eu qu’une chance de vraiment pouvoir le doubler, il était quand même rapide, et il m’a manqué peut-être la deuxième chance. Mais c’est bien, c’est une bonne course avec des points."

"C'est une course fantastique", a-t-il ajouté sur Sky Sports. "J'ai pris un départ fantastique, je me suis un peu fait tasser dans l'herbe, puis nous avions un bon rythme. J'étais bien plus rapide que la Renault et je rattrapais Romain à la fin, mais ça n'a pas suffi. C'est bien de finir septième et huitième pour l'équipe. Peut-être qu'avec quelques tours de plus [passer Grosjean] aurait été possible, nous avions la voiture la plus rapide aujourd'hui."

Onzième du championnat pilotes, revenu à une unité de Sergio Pérez, le pilote de la filière Mercedes aligne depuis la reprise les performances de choix en qualifications et en course mais n'est pas assuré d'avoir un baquet l'an prochain, comme l'a expliqué Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, pour Canal+.

"On avait un deal en juillet et le deal a disparu en 48 heures. C’est le plus grand espoir français qu’on avait depuis longtemps et maintenant il faut trouver une solution. On avait beaucoup de choix en juillet, on s’est concentré sur une proposition, mais ça ne l’a pas fait."

Lire aussi :

Pérez s'en prend à Magnussen

De l'autre côté du garage Racing Point Force India, Sergio Pérez a lui bien rattrapé l'erreur commise par son équipe et lui lors des qualifications en signant une belle huitième position, même s'il estime que le résultat aurait pu être encore meilleur si sa voiture n'avait pas été abîmée en début d'épreuve. Il s'en est notamment pris à Kevin Magnussen.

"Je ne sais pas ce qu'il faisait, Kevin a coupé la chicane à deux reprises, Charlie lui a demandé de rendre la place, et il ne m'a pas laissé suffisamment de place, il allait forcément y avoir un contact dans un virage aussi rapide. Ma voiture était endommagée, j'avais beaucoup de survirage et je sautais sur les vibreurs. La voiture était très performante néanmoins aujourd'hui. Nous aurions dû être là-haut."

Il est à noter que Racing Point compte déjà 28 points au championnat constructeurs en deux courses. L'écurie a dépassé Sauber et talonne désormais Toro Rosso (30).

partages
commentaires
Stroll dans les points : "Très satisfaisant !"

Article précédent

Stroll dans les points : "Très satisfaisant !"

Article suivant

Verstappen : "Bottas percute ma roue, mais je suis pénalisé !"

Verstappen : "Bottas percute ma roue, mais je suis pénalisé !"
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021