Ocon pénalisé sur la grille de départ

partages
commentaires
Ocon pénalisé sur la grille de départ
Par : Fabien Gaillard
12 nov. 2016 à 18:25

Après s'être qualifié en 20e position des qualifications du Grand Prix du Brésil, Esteban Ocon ne s'élancera finalement que du dernier emplacement après avoir écopé d'une pénalité de trois places.

Esteban Ocon, Manor Racing MRT05
Esteban Ocon, Manor Racing MRT05
Frédéric Vasseur, directeur de la compétition Renault Sport F1 Team et Esteban Ocon, Manor Racing
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16 et Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16 à la sortie de la voie des stands
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team

L'information d'une enquête concernant le futur pilote Force India avait été rendue publique dès la fin de la Q1. Ocon était en effet soupçonné d'avoir gêné Jolyon Palmer dans un tour rapide, même s'il s'en défendait dès la fin de la première partie de la séance, au micro de Canal+ : "Il y a beaucoup de trafic, c’est comme ça."

Une position avec laquelle les commissaires de course n'ont pas vraiment été d'accord puisqu'ils ont décidé d'infliger au Français une pénalisé de trois places sur la grille de départ du Grand Prix, ainsi que deux points de pénalité sur sa Super Licence (portant son total à quatre sur les 12 derniers mois).

Voici l'explication complète de la décision rendue au titre de l'article 31.6 du Règlement Sportif : "À la fin de la Q1, le pilote de la voiture 31 (Ocon) était dans un tour lent après avoir avorté son tour précédent, alors que le pilote de la voiture 30 (Palmer) était dans un tour rapide."

"En entrant dans la zone de freinage du virage 4, Ocon est resté sur la trajectoire de course au moment où Palmer s’approchait, forçant Palmer à sortir de la trajectoire. À ce moment, Ocon n’était pas à la radio avec son équipe, qui ne l’a pas informé qu’une voiture approchait."

"Quand Ocon a vu Palmer, il a bougé aussi loin que possible vers la droite pour éviter une situation dangereuse, mais les commissaires ont conclu qu’il n’y avait pas de circonstances atténuantes et qu’Ocon avait clairement gêné Palmer."

Le pilote Manor, avant cette décision, s'était montré déçu de n'avoir pas pu passer en Q2 pour cause de... trafic. "C’est dommage. On aurait pu aller en Q2 si on avait pu faire le dernier run en qualifs. On n’a pas pu car j’étais bloqué par le trafic. Il y a des petites gouttes mais c’est plus simple que ce matin. Le grip est meilleur. On peut toujours faire un bon départ, gagner beaucoup de places. Les deux Sauber sont derrière, c’est un bon point."

Article suivant
Alegria pour Romain Grosjean après de superbes qualifications

Article précédent

Alegria pour Romain Grosjean après de superbes qualifications

Article suivant

Alonso - Williams sera une "grande menace"

Alonso - Williams sera une "grande menace"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Qualifications
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Jolyon Palmer , Esteban Ocon
Équipes Manor Racing , Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités