Ocon : "La piste, ma seule carte de visite !"

Loin de laisser son niveau de performance pâtir d'un avenir incertain, Esteban Ocon a décroché la sixième place sur la grille de départ du Grand Prix des États-Unis.

Ocon : "La piste, ma seule carte de visite !"
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India F1 Team
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11 au stand
Esteban Ocon, Racing Point Force India
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11

Toujours imperturbable une fois casqué et sanglé dans son cockpit, Esteban Ocon enchaîne les performances solides au volant de sa Force India, en dépit de son avenir toujours incertain en Formule 1. La séance de qualifications du Grand Prix des États-Unis n'a pas dérogé à la règle, et le Français s'y est octroyé une belle sixième place sur la grille de départ. 

"Comme l’année dernière, c’est un super résultat, je suis vraiment content d’être là, en sixième place", se félicite Ocon au micro de Canal+. "On est super contents, c’était hyper serré toute la séance, pour faire la différence c’était compliqué, et dans le dernier tour j’ai réussi à faire un presque parfait. Quand j’ai passé la ligne j’étais content de moi. C’était tellement serré qu’un rien faisait la différence. On a réussi à la faire, donc c’est top."

Lire aussi :

Cette sixième place est également l'objectif clairement fixé pour la course de dimanche, voire la septième s'il faut prendre en compte le retour probable de Max Verstappen, qui s'élancera 13e. "On vise les gros points, c’est clair", confirme Ocon. "Si on peut faire sixième en course, ce serait comme une victoire pour nous."

"Depuis Singapour, quand nous avons eu cette évolution, nous avons la voiture qui fonctionne comme nous le voulions depuis le début de la saison. C'est une très bonne nouvelle", ajoute le Normand, qui veut continuer à marquer les esprits jusqu'au bout alors que seul un baquet Williams pourrait lui permettre de continuer à courir en 2019. "La seule chose que je puisse faire est de parler en piste, c'est ma seule carte de visite ! Ma motivation est aussi élevée que possible."

Concentré sur le seul objectif de Force India, à savoir ravir la sixième place du championnat constructeurs à McLaren, Ocon reste fidèle à ses principes ainsi qu'à son approche, en attendant un dénouement qu'il espère heureux en vue de l'an prochain, mais pour lequel aucune garantie n'existe à ce jour.

"Pour moi, [l'objectif] c'est marquer autant de points que possible", martèle-t-il. "Si nous finissons devant McLaren, ce sera une grande réussite. En associant les deux totaux [avant le rachat de l'écurie pendant l'été], nous sommes quatrièmes. Nous travaillons comme d'habitude. Je ne sais pas ce qui va m'arriver l'an prochain, nous travaillons de la même façon. Je n'ai pas de baquet assuré, donc ça ne change rien."

partages
commentaires
Leclerc, un nouveau top 10 en qualifs et aucun regret

Article précédent

Leclerc, un nouveau top 10 en qualifs et aucun regret

Article suivant

Suspension cassée pour Verstappen, Ricciardo prépare des missiles

Suspension cassée pour Verstappen, Ricciardo prépare des missiles
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021