Ocon dans les points après avoir "pris une claque" en qualifs

Esteban Ocon a conclu son premier week-end avec Renault sur une bonne note, après avoir découvert des changements dans la manière de courir en Grand Prix.

Ocon dans les points après avoir "pris une claque" en qualifs

Très déçu de sa séance de qualifications, bouclée samedi au 14e rang, Esteban Ocon a vécu un début de course timide à Spielberg puisqu'il s'est retrouvé 16e à l'issue du premier tour. Le pilote Renault a ensuite pris son mal en patience, a retrouvé peu à peu ses repères et a réussi à éviter les nombreuses embûches. Avec seulement onze monoplaces à l'arrivée, voir le drapeau à damier serait synonyme de résultat encourageant. Cela s'est traduit par une huitième place et quatre points salvateurs après avoir redécouvert la compétition. Ocon n'avait pas pris le départ d'un Grand Prix depuis Abu Dhabi fin 2018, et il peut témoigner de la vitesse à laquelle les choses évoluent. Lui estime avoir dû "réapprendre un peu tout"

Lire aussi :

"On était assez déçu après la qualif d'hier", souligne-t-il ce dimanche soir. "Forcément, on a pris une claque, on n'a pas fait les choses aussi bien qu'on l'aurait voulu. La performance n'était pas présente comme la voiture aurait normalement pu le faire. Ça fait du bien de revenir dans les points, de faire une bonne course, de réapprendre un peu tout. Se remettre dans le bain comme ça, c'était plutôt sympa, ça m'a fait un bel entraînement en circonstances réelles ! J'espère que ça va me faire progresser pour la semaine prochaine."

"Il y a pas mal de choses qui changent depuis la dernière fois que j'ai fait des Grands Prix. Il est clair que les voitures se comportent différemment. Quand on suit les autres, quand les autres sont derrière, sur les défenses, etc. Les vitesses sont en fait très différentes quand on se rapproche, avec l'aspiration, avec les nouvelles règles d'aileron qu'il y a eu depuis que je suis parti en 2018. Il y a pas mal de choses que j'ai dû réapprendre sur les dépassements en course et le comportement des voitures. Mais ça n'a pas mis de temps."

En plus de cette réadaptation réussie, Ocon se réjouit du potentiel que lui a fait entrevoir la R.S.20 en rythme de course. Dans un milieu de grille qui s'annonce une fois encore très serrée, la monoplace d'Enstone a répondu présent et permis à son pilote de remonter sereinement vers le top 10, où il figurait déjà avant les événements de la toute fin de course. 

"Je suis assez content de comment la course s’est déroulée", résume-t-il. "C’est clair qu’il s’est passé beaucoup de choses, il a fallu rester en piste et on a réussi à le faire. La voiture avait un très, très bon rythme en course. J’étais vraiment surpris de comment j’arrivais à rattraper les autres. Il faut vraiment qu’on se qualifie mieux et on devrait se faciliter la vie pour la prochaine. D’où on s’est qualifiés, c’est quand même bien d’avoir fini dans les points. C’était l’objectif de cette première ici. Il va falloir qu’on bosse et créer un meilleur rythme le samedi, et après on pourra se battre avec les autres voitures."

partages
commentaires
Wolff : La pénalité du clash Hamilton/Albon n'est "pas justifiée"
Article précédent

Wolff : La pénalité du clash Hamilton/Albon n'est "pas justifiée"

Article suivant

Aitken pilotera la Williams en EL1 vendredi

Aitken pilotera la Williams en EL1 vendredi
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021