Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
19 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
26 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
40 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
75 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
88 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
103 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
124 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
131 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
145 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
159 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
187 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
194 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
208 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
215 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
229 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
264 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
278 jours

Ocon satisfait malgré des qualifications paradoxales

partages
commentaires
Ocon satisfait malgré des qualifications paradoxales
Par :
28 oct. 2018 à 16:10

Esteban Ocon partira 11e sur la grille de départ à Mexico, après un choix stratégique visant à sacrifier la Q3 en qualifications.

Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India F1 Team
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11 and Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11

Onzième sur la grille de départ du Grand Prix du Mexique, Esteban Ocon se retrouve dans une position stratégique très intéressante pour la course. Pour autant, le Français n'a pas trouvé agréable la nécessité de se priver volontairement de Q3 en qualifications afin de maximiser ses chances de réussite ce dimanche.

Ocon n'a aucun doute sur le fond : Force India a fait le bon choix en ne chaussant pas les pneus hypertendres en Q2 et en sacrifiant un passage en Q3, car avec la 11e place, le Normand pourra choisir le type de gomme qu'il veut au départ. Un paradoxe malgré tout difficile à gérer dans l'esprit d'un pilote.

"Ce n'est pas génial, je dirais, de sacrifier une séance et de réfléchir à la course le samedi", confie Ocon. "Ce n'est pas génial mais si ça peut nous aider à décrocher un excellent résultat, j'adhère totalement."

Lire aussi :

La forte dégradation et le graining qui affectent les pneus hypertendres à Mexico poussent à ne pas utiliser ce composé en course, choix qu'ont d'ailleurs pu faire les six premiers sur la grille de départ. En revanche, les pilotes Renault et Sauber devront faire avec, ce qui peut procurer un avantage à Ocon et Force India… à condition que la pluie ne vienne pas tout remettre en question !

"La 11e place était notre objectif, le minimum à atteindre", révèle-t-il. "C'est ce que nous avons obtenu, et c'est très bien. Si nous étions allés en Q3, en utilisant ensuite les hypertendres nous aurions pu concurrencer les Renault, donc c'est dommage. Nous avions clairement le rythme pour être en Q2 si nous avions utilisé les hypertendres, mais j'espère que ça va nous aider pour la stratégie. Et pour ceux qui auront les hypertendres [au départ], je pense que ça aura une grosse incidence en course."

"S'il pleut pendant la nuit, ça nettoiera la piste et ce sera encore mieux pour nous, car il y aura davantage de dégradation avec les hypertendres. Mais s'il pleut pour la course, nous aurons foiré la stratégie !"

Quoi qu'il en soit, Ocon pourra se consoler avec la satisfaction d'avoir de nouveau battu son coéquipier Sergio Pérez dans l'exercice du tour rapide. 

Article suivant
Leclerc ne va pas prendre de "risques stupides" face à Renault

Article précédent

Leclerc ne va pas prendre de "risques stupides" face à Renault

Article suivant

Hartley, après avoir accusé Toro Rosso de désinformation : "No comment"

Hartley, après avoir accusé Toro Rosso de désinformation : "No comment"
Charger les commentaires