Ocon "rassuré" par les promesses de changements à Miami

Remonté après son accident aux essais du Grand Prix de Miami, Esteban Ocon a eu la confirmation de la part de la FIA que des changements seraient appliqués sur le circuit l'an prochain pour en améliorer la sécurité.

Ocon "rassuré" par les promesses de changements à Miami
Charger le lecteur audio

"C’est inacceptable qu’il n’y ait pas de Tecpro à cet endroit-là", avait lancé Esteban Ocon après avoir heurté un mur en béton dans la dernière séance d'essais libres du Grand Prix de Miami. Une colère alimentée par le fait que le directeur de course FIA, Niels Wittich, n'avait pas tenu compte des demandes de Carlos Sainz, victime d'un accident au même virage la veille, qui avait milité pour l'installation de barrières Tecpro.

L'on peut donc comprendre la frustration d'Ocon, qui a subi un impact mesuré à 51 g lors de son accident et qui a dû disputer la course en étant physiquement diminué. Au cours des deux semaines séparant le GP de Miami du GP d'Espagne, le pilote Alpine a néanmoins pu s'entretenir avec Wittich pour échanger sur le sujet. Et, comme l'a révélé Ocon à Barcelone, des mesures seront prises pour la prochaine édition.

"J'ai parlé au directeur de course [plus tôt dans la semaine], nous avons eu une discussion d'une heure sur toute cette situation et pourquoi il n'y avait pas eu d'explication", a-t-il commenté. "Ils ont travaillé dur [pour compléter] l'analyse de la trajectoire de ma voiture et de celle de Carlos, et sur ce qui aurait pu être la meilleure solution."

"Il y aura des changements sur le circuit pour l'année prochaine en ce qui concerne la sécurité. Tout a été écouté, entendu, et des mesures seront prises. La discussion que nous avons eue m'a beaucoup rassuré et je suis très satisfait de son issue."

Carlos Sainz après son accident en EL2 à Miami.

Carlos Sainz après son accident en EL2 à Miami.

Après avoir terminé sur le podium à Miami, Sainz avait expliqué qu'il n'avait pas pu "pousser à 100%" en course en raison de son accident. Et il ne fait aucun doute que le pilote Ferrari évoquera de nouveau le sujet lors du briefing des pilotes en Espagne, ce vendredi.

"Je me sens rétabli mais on n'est jamais sûr tant que l'on a pas roulé dans la voiture", a-t-il indiqué. "Mais je m'attends à ce que tout aille bien. Je me suis entraîné et tout allait bien. Pour le reste, je pense qu'il est assez clair que l'on m'a entendu le vendredi soir [au briefing du GP de Miami]. J'ai eu un accident à une vitesse très lente et ça m'a fait mal. Ça n'aurait pas dû me faire mal par rapport aux autres crashs que j'ai eus dans ma carrière."

"[J'ai dit] : 'Faisons quelque chose pour ce virage'. La réponse a été : "C'était un accident très bizarre, ça ne devrait pas se reproduire'. Ça s'est reproduit. Il y avait des Tecpro disponibles pour les mettre [dans la zone de l'accident] et rien n'a été fait. Donc nous devons avoir une bonne explication pour savoir exactement pourquoi ils n'ont pas mis de Tecpro pour protéger Esteban. Au final, on a fini le week-end avec deux pilotes qui avaient mal au cou et presque deux châssis cassés pour un accident très lent. Donc, clairement, il y a quelque chose à revoir."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Horner pas surpris par l'affaire Aston Martin
Article précédent

Horner pas surpris par l'affaire Aston Martin

Article suivant

Le programme du GP d'Espagne F1

Le programme du GP d'Espagne F1