Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
2 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
9 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
30 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
37 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
51 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
58 jours

Ocon : Mercedes veut que je revienne en F1, "peu importe comment"

partages
commentaires
Ocon : Mercedes veut que je revienne en F1, "peu importe comment"
Par :
13 juil. 2019 à 09:17

Le Français confirme des "discussions en cours avec différentes équipes" pour 2020, et se réjouit de la volonté affichée par Mercedes de tout faire pour l'aider à revenir en Formule 1.

Privé de baquet cette saison suite à un jeu de chaises musicales qui lui a été défavorable il y a près d'un an, Esteban Ocon prend son mal en patience dans la peau du réserviste de Mercedes. Présent sur chaque week-end de Grand Prix, le Français reste pleinement soutenu par le constructeur allemand, et les tractations sont en cours pour tenter de lui trouver un point de chute en 2020.

Il y a quelques jours, Toto Wolff a fait un pas supplémentaire en évoquant la possibilité d'outrepasser certains liens avec la firme à l'Étoile si nécessaire, ce qui lui permettrait de rejoindre une écurie qui n'est pas directement affiliée à Mercedes. "Il y a une perception selon laquelle il est pilote Mercedes", expliquait le directeur de l'écurie allemande, "alors peut-être que nous devons remettre les pendules à l'heure et lui permettre de continuer sa carrière de manière à ce que cela respecte l'investissement et le soutien que lui a apportés Mercedes, et que lui respecte énormément, mais également sans lui fermer de porte."

Lire aussi :

"C'est fantastique", confie Ocon à Top Gear en réaction à ces propos. "Ça veut vraiment dire que Toto et mon équipe me soutiennent pleinement et veulent que je revienne dans une voiture, peu importe comment. Quand j'entends ça, c'est vraiment particulier pour moi. Ils croient vraiment en moi." Après une demi-saison chez Manor (2016) puis deux années complètes chez Force India (2017, 2018), Ocon s'est retrouvé sur la touche alors qu'un accord de principe avait d'abord été passé avec Renault à l'été 2018. Non seulement sa volonté est de réintégrer la grille dès l'année prochaine, mais elle est doublée du souhait de pouvoir se retrouver dans une monoplace qui lui offrira l'occasion de briller. "Je dois revenir en Formule 1, nous verrons", lâche-t-il. "Mais mon objectif est d'être dans une voiture compétitive."

"Je ne suis pas en position de juger qui que ce soit, de dire si des pilotes font un meilleur boulot que d'autres [sur la grille 2019]", ajoute-t-il quant à sa situation actuelle. "Pour le moment [mon équipe] essaie de trouver des solutions, il y a des discussions en cours avec différentes équipes. Mais ce ne sont que des discussions actuellement, et j'ai appris que tant qu'un contrat n'était pas signé, le baquet n'était jamais garanti. Il y aura des opportunités, et nous devrons travailler pour voir ce qui sera possible l'année prochaine. Pour le moment, ça va dans la bonne direction."

Verstappen, Leclerc et des envies de bagarre !

Accrochage entre Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, et Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11

Si ce retour en tant que titulaire en Formule 1 se concrétise, Esteban Ocon renouera avec les joutes en piste, et croisera à nouveau la route, entre autres, de Max Verstappen. Si le Français est interrogé sur cette question, c'est évidemment en raison de l'incident qui s'était produit à Interlagos l'an passé. L'accrochage entre Verstappen, leader, et Ocon qui se trouvait à un tour, avait provoqué la colère du pilote Red Bull Racing, jusqu'à une explication de texte musclée à la pesée.

"Je suis professionnel, vous savez. Et ce n'est vraiment pas professionnel de bousculer quelqu'un. Max a été pénalisé, j'ai été pénalisé, c'est juste", rappelle Ocon sur cette affaire classée à ses yeux. "Il ne devrait rien se passer en dehors de la piste. Nous devons montrer la voie à suivre aux enfants qui font du karting. Nous sommes sous le feu des projecteurs. Nous ne voulons pas voir ça. Ça ne devrait pas arriver."

"Il y a un passé avec Max depuis 2010. Nous étions proches en course. Il s'est toujours passé des choses. Mais ça n'a jamais quitté la piste. Il y a toujours eu [des bagarres] entre Max, Charles [Leclerc] et moi en karting. La plupart du temps où nous avons couru ensemble, nous ne terminions pas tous la course ! Mais aujourd'hui nous sommes en F1, nous représentons de grandes équipes et nous devons rester propres."

Charles Leclerc, Ferrari et Esteban Ocon, Mercedes AMG F1 dans le paddock

Article suivant
La F1 mise en garde contre une aéro 2021 d'inspiration IndyCar

Article précédent

La F1 mise en garde contre une aéro 2021 d'inspiration IndyCar

Article suivant

Williams n'a pas pris de décision pour recruter Pat Fry

Williams n'a pas pris de décision pour recruter Pat Fry
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine