Ocon se paie Ricciardo et pouvait "titiller Räikkönen"

Sur les terres de son coéquipier Sergio Pérez, le pilote français a réalisé une très belle séance de qualifications.

Ocon se paie Ricciardo et pouvait "titiller Räikkönen"
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10

Une montée en puissance : c'est ainsi qu'Esteban Ocon décrit son week-end jusqu'à présent. Puisse-t-il dire vrai, ce qui augurerait alors d'une sacrée performance en course dimanche ! En attendant, le Français a fait le travail en décrochant la sixième place sur la grille de départ à Mexico. Et cette fois-ci, cette position en troisième ligne ne doit rien à des pénalités infligées aux pilotes des trois top teams habituels. C'est bien à la régulière que le pilote tricolore s'est notamment offert le scalp de Daniel Ricciardo en qualifications !

Qu'est-ce qui a bien pu mettre le jeune pilote Force India dans une telle forme ? "Je ne sais pas ! C’est le travail je pense, on a fait du gros, gros boulot sur la voiture hier", répond-il au micro de Canal+. "On savait qu’on allait remonter. je n’étais pas au top ce matin, au début de la séance pareil, mais plus je pilotais et plus je m’améliorais au fil des tours. Ça vient du fait d’avoir manquer les EL1, je pense."

"À la fin je fais une petite erreur d’un dixième, j’aurais peut-être pu titiller Räikkönen, mais c’est un super résultat, c’est top. Ce qui compte, c’est que je sois plus vite que lui [Pérez] ces dernières courses, je travaille pour ça, c’est quelque chose qu’il faut faire. C’est un super sentiment."

"Il y a très peu d'adhérence, pas d'appui en sortie de virage, c'est très difficile. C'est un circuit qui ne me convient pas du tout en théorie, je préfère Suzuka, la Malaisie. Je me sentais mieux dans les deux derniers runs, j'ai progressé pas à pas."

Alors que sa série de Grands Prix sans abandon est toujours en cours, Esteban Ocon va évidemment tout faire pour la prolonger dimanche, mais là n'est pas l'essentiel. Le Normand se veut ambitieux, et s'il peut gagner des places au départ, il ne s'en privera pas, comme il l'avait fait à Austin ou à Suzuka. 

"Nous allons viser devant, pas derrière", prévient-il. "Espérons maintenir les autres derrière nous et en doubler quelques-uns ! Nous avons un meilleur rythme en course qu'en qualifications d'habitude, donc nous verrons. Ici, si on reste devant, c'est dur de dépasser, et nous sommes rapides en ligne droite."

partages
commentaires
La 50e pole pour Vettel après un "sacré tour"

Article précédent

La 50e pole pour Vettel après un "sacré tour"

Article suivant

Bottas : Verstappen "a vraiment gâché mon tour"

Bottas : Verstappen "a vraiment gâché mon tour"
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021