Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
19 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
26 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
40 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
75 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
88 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
103 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
124 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
131 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
145 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
159 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
187 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
194 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
208 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
215 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
229 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
264 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
278 jours

Ocon se concentre sur son rôle et ne pense pas à son avenir

partages
commentaires
Ocon se concentre sur son rôle et ne pense pas à son avenir
Par :
17 juin 2019 à 11:00

Pilote de réserve et de simulateur pour Mercedes, le Français évoque son rôle et l'absence d'un poste de titulaire pour lui cette saison.

Esteban Ocon a piloté pour Force India − devenue Racing Point Force India par la suite − en 2017 et 2018, avant d'être remplacé par Lance Stroll après que le père du Canadien a racheté l'équipe. Il fait toujours partie du giron de Mercedes, recruté afin de devenir pilote de simulateur et de réserve de la marque.

Au terme d'un jeu de chaises musicales dont il a été la victime, Ocon n'a pas réussi à trouver de solution de dernière minute et s'est retrouvé sur la touche. Une situation qui a beaucoup ému dans le paddock et qui a mis en lumière les difficultés des jeunes pilotes, quel que soit leur niveau, pour accéder à la F1 et y rester.

Lire aussi :

"Si j'avais la réponse, je ne serais pas dans cette position. Je serais en train de courir", avoue-t-il lorsque Motorsport.com lui demande comment faire pour que ce genre de situation ne se reproduise pas. "C'est un sujet difficile et je préfère me concentrer sur ce que j'ai à faire, sur ma performance. Ce qu'il y a autour, la politique et tout ça, je le laisse au management et je leur fais confiance pour trouver quelque chose."

Un management dont fait partie le directeur de Mercedes, Toto Wolff, qui travaille en coulisses pour que son jeune protégé revienne en tant que titulaire en 2020. Le principal intéressé confirme que "c'est le seul objectif" pour lui et son entourage, même si les places seront chères du côté des équipes en lien avec la firme allemande.

"Oui, nous y travaillons. Comme je l'ai dit, notre but, et pas seulement le mien, est de revenir dans la voiture aussi vite que possible et tout mon management, dont Toto, travaille pour me faire revenir dans une voiture de course l'an prochain. Je pense que les discussions ont déjà commencé."

Un avenir pas encore décidé

Il ne sait pas encore si une place se libérera, notamment du côté de Mercedes, où Valtteri Bottas a effectué un début de saison solide, et ne perçoit aucun indice d'une éventuelle avancée des discussions : "Pour l'instant, c'est tôt pour le dire. Mais on verra comment tout se déroulera. Le plus tôt sera le mieux. Dès que possible, ce sera l'idéal. J'attends, mais j'espère que mon avenir sera décidé très, très vite."

Depuis le Grand Prix de Belgique 2018, où Lawrence Stroll a racheté Force India et où la situation du Français a commencé à s'envenimer, Esteban Ocon a toujours semblé serein quant à la suite de sa carrière : "Je dois l'être. Que puis-je faire d'autre ? Je ne peux qu'être détendu. Je fais confiance aux personnes autour de moi pour faire du bon travail et c'est la seule chose que je puisse faire."

Lire aussi :

Son rôle lui permet toutefois de belles expériences, comme celle vécue au Canada, où il a rencontré deux fans japonais à qui Mercedes a offert une expérience dans le paddock. Les deux "super fans", comme les appelle le pilote, ont également pris place dans une Mercedes-AMG GT R à ses côtés pour faire un tour du circuit Gilles Villeneuve.

"C'était fantastique. Ces deux fans, ces deux super fans, me suivent depuis mes débuts en Formule 1", poursuit-il. "Ils s'habillent toujours de manière spéciale. Mais oui, chaque année à Suzuka, je les voyais, et l'année dernière ils ont commencé à me suivre autour du monde lors de très nombreuses courses."

"C'est bien que Mercedes donne l'opportunité à des gens comme ça de venir et de vivre une expérience fantastique. Et je pense que ce qu'on a fait les a ravis, voire plus. Elle pleurait. C'était simplement fantastique et très émouvant pour moi car voir des gens me soutenir autant… Je veux dire, sans ces personnes, la Formule 1 n'existerait pas. C'était une expérience vraiment cool."

Pour lui, c'est aussi le moyen de voir qu'il continue à être soutenu malgré son absence sur la grille de départ : "Oui, exactement. Bien sûr, il y a toujours des fans qui vous suivent même si vous ne courez pas. Mais vous avez des fans hardcore qui vous soutiennent tout le temps, poussent pour que vous reveniez et vous permettent de rester motivé. Cela me fait continuer à me battre, vous savez, c'est une bonne chose."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Article suivant
Hamilton aimerait apporter de la "diversité" en F1 comme héritage

Article précédent

Hamilton aimerait apporter de la "diversité" en F1 comme héritage

Article suivant

Steiner s'agace des pneus Pirelli : "Il faut que ça cesse"

Steiner s'agace des pneus Pirelli : "Il faut que ça cesse"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Emmanuel Touzot