Ocon et Vettel reprimandés après le GP de Hongrie

Quatre pilotes de F1, dont Sebastian Vettel, ont été réprimandés pour ne pas avoir retiré leur t-shirt avant l'hymne national, dimanche en Hongrie. Esteban Ocon également, pour une infraction liée à l'après-course.

Ocon et Vettel reprimandés après le GP de Hongrie

Sebastian Vettel, Valtteri Bottas, Carlos Sainz et Lance Stroll ont été convoqués par les commissaires pour une violation de la procédure d'avant-course décrite par le directeur de course, Michael Masi. Ils n'ont pas retiré leurs t-shirts comme demandé avant l'hymne national, ce qui est contraire aux directives énoncées dans ses notes.

Vettel a choisi de porter un t-shirt aux couleurs de l'arc-en-ciel avec les mots "Same Love" sur la grille, après avoir porté des chaussures arborant un drapeau arc-en-ciel jeudi dans le cadre de la dénonciation de la loi hongroise anti-LGBTQ+, un sujet sur lequel il s'est également exprimé.

Vettel n'a pas retiré ce t-shirt pour l'hymne national, tandis que Stroll, Bottas et Sainz ont également gardé leurs t-shirts We Race As One qu'ils portaient lors du message de solidarité de la F1 quelques minutes plus tôt.

Lire aussi :

Les quatre pilotes ont rencontré les commissaires et ont reçu une réprimande non liée au pilotage pour avoir enfreint l'Article 12.2.1.i) du Code Sportif International de la FIA, qui concerne "le manquement à suivre les instructions des officiels compétents pour le déroulement sûr et ordonné de l'événement".

Les communiqués précisent que les pilotes ont déclaré avoir "oublié d'enlever le t-shirt WRAO à temps pendant l'hymne national en raison de la pluie qui commençait à tomber". La même formulation a été utilisée dans le bulletin concernant Vettel, même s'il ne portait pas de t-shirt We Race As One pour l'hymne national.

Vettel a parlé sur Sky Sports de la convocation avant la décision des commissaires, en supposant qu'elle concernait le t-shirt, mais a précisé qu'il referait la même chose. "J'ai entendu dire que c'est parce que j'ai laissé mon t-shirt pour l'hymne national", a déclaré Vettel. "Je serais heureux s'ils me disqualifiaient. Ils peuvent me faire ce qu'ils veulent, je m'en fiche. Je le referais."

Le vainqueur, Esteban Ocon, a également reçu une réprimande après la course pour ne pas avoir garé sa voiture dans le parc fermé, abandonnant au contraire son Alpine au bout de la voie des stands. "Pendant l'audience, Ocon a expliqué qu'il avait manqué l'entrée des stands et qu'il avait pensé que le meilleur endroit pour s'arrêter serait près de la sortie des stands", ont écrit les commissaires.

"Il s'est excusé et a confirmé qu'il serait plus prudent la prochaine fois. Les commissaires ne considèrent pas cela comme une violation du règlement du parc fermé. Ocon n'a pas suivi les instructions du directeur de course cependant et donc une pénalité comme indiqué ci-dessus est appropriée."

partages

Voir aussi :

À bout de forces, Hamilton "se bat encore" contre les effets du COVID
Article précédent

À bout de forces, Hamilton "se bat encore" contre les effets du COVID

Article suivant

Vettel sous la menace d'une disqualification en Hongrie ?

Vettel sous la menace d'une disqualification en Hongrie ?
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021