Officiel - Honda va motoriser Sauber à partir de 2018

L'annonce était dans l'air depuis plusieurs mois et est désormais officielle : l'écurie Sauber F1 sera équipée d'unités de puissance Honda dès la saison prochaine.

Officiel - Honda va motoriser Sauber à partir de 2018
Charger le lecteur audio

L'équipe suisse a fait un choix de motorisation étonnant en 2017, à savoir conserver un moteur Ferrari 2016, alors même que la réglementation incitait à prendre des blocs hybrides de l'année en raison de la possibilité nouvelle de les développer sans la limite des jetons.

Beaucoup ont vu dans cette décision le prélude à un changement de partenaire moteur et, dans ce cas, tout semblait pointer vers Honda, qui est le seul motoriste à ne fournir ses unités de puissance qu'à une écurie actuellement, McLaren.

Depuis plusieurs semaines, la rumeur se faisait de plus en plus insistante, malgré le refus de confirmer cela de la part de Monisha Kaltenborn et de Yusuke Hasegawa, responsable de Honda F1.

Désormais, l'information est confirmée et officielle : Sauber sera bien équipé de moteurs Honda à compter de 2018.

Évidemment, après plusieurs saisons compliquées, bénéficier du soutien d'une marque comme Honda est une nouvelle qui ravit la directrice de Sauber : "C'est un grand honneur pour Sauber F1 Team de pouvoir travailler avec Honda lors des saisons à venir. Notre remaniement n'est pas visible qu'à nos nouveaux propriétaires ; désormais, il y a également notre nouveau partenariat technologique avec Honda."

"Voici encore une étape importante dans cette nouvelle ère moteur, que nous attendons avec beaucoup d'enthousiasme, tout en recherchant évidemment de nouvelles opportunités. Nous attendons avec impatience notre partenariat avec Honda, grâce auquel un avenir radieux se présente à nous, que ce soit d'un point de vue stratégique ou technologique. Nous remercions Honda d'avoir fait de cet excellent partenariat une réalité."

Quant à Katsuhide Moriyama, dirigeant de Honda, il se réjouit de pouvoir fournir deux équipes et de développer en conséquence le programme F1 de la firme : "En plus du partenariat avec McLaren qui a débuté en 2015, Honda va commencer à fournir des unités de puissance à Sauber en tant qu'écurie cliente à partir de l'an prochain. Ce sera un nouveau défi dans les activités F1 de Honda."

"Afin d'exploiter au maximum les bénéfices de la fourniture à deux équipes, nous allons renforcer les systèmes et la capacité de nos infrastructures de développement, en l'occurrence HRD Sakura et celles de Milton Keynes. Nous allons continuer à relever les défis qui se présentent à nous pour présenter dès que possible une force dominatrice Honda à nos fans."

Cette annonce met fin à un partenariat avec Ferrari qui, période BMW mise à part, court depuis 1997, quand Sauber disposait de moteurs estampillés Petronas, qui étaient en réalité des V10 de Maranello. Auparavant, le structure d'Hinwil fut équipée de moteurs Ilmor (rebadgés "Sauber", en 1993), Mercedes (1994) et Ford Cosworth (1995-1996).

partages
commentaires
Le moteur Renault à 0"3 du Mercedes ? Sainz a failli en rire !
Article précédent

Le moteur Renault à 0"3 du Mercedes ? Sainz a failli en rire !

Article suivant

La Russie ne veut pas d'une course nocturne

La Russie ne veut pas d'une course nocturne
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021