Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
09 mai
Prochain événement dans
67 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
99 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
106 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
123 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
141 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
155 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
183 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
190 jours
12 sept.
Course dans
197 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
211 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
214 jours
10 oct.
Course dans
224 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
239 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
246 jours
07 nov.
Course dans
253 jours

"L'ovale" de Bahreïn : "Ça va être de la folie !"

Alors qu'approchent les deux Grands Prix disputés sur le circuit de Bahreïn, les pilotes s'enthousiasment à l'idée de courir sur le tracé extérieur de cette piste.

partages
commentaires
"L'ovale" de Bahreïn : "Ça va être de la folie !"

Avant la dernière épreuve de la saison 2020 à Abu Dhabi, la Formule 1 fait escale à Bahreïn pour deux Grands Prix consécutifs, le premier sur la piste traditionnelle utilisée depuis 2004 (à l'exception de 2010), le second sur un tracé de 3,543 kilomètres jamais emprunté auparavant, où les chronos devraient être les plus rapides de l'Histoire de la discipline, en dessous de 55 secondes au tour.

Lire aussi :

C'est sur la piste extérieure du circuit de Bahreïn, initialement qualifiée d'ovale par Ross Brawn (manager sportif de la F1), qu'aura lieu ce Grand Prix de Sakhir le 6 décembre, avec trois longues lignes droites reliées par une série de virages à moyenne vitesse. Les pilotes s'attendent à vivre un week-end particulièrement animé, notamment en qualifications : si l'on répartissait 20 monoplaces sur cette piste, il y en aurait au mieux une tous les 177 mètres.

"Ça va être de la folie, aucun doute !" annonce George Russell. "Je trouve ça enthousiasmant car les chronos vont être extrêmement serrés. Je pense que tout le monde se tiendra probablement en une seconde en qualifications, ce qui signifie que si l'on fait une petite erreur, on peut perdre beaucoup de places le samedi."

"Je pense qu'il va falloir absolument tout donner, s'assurer de faire le tour parfait, car plus que sur n'importe quel autre circuit, si l'on commet une erreur, on n'aura pas suffisamment de virages pour rattraper le temps perdu. Ce sera sûrement le bazar le samedi, car tout le monde cherchera l'aspiration. Il n'y aura probablement pas suffisamment de place pour y mettre 20 voitures. Et la course va être vraiment dingue. Ce sera passionnant."

Daniel Ricciardo, pour sa part, espère que les dépassements ne seront pas trop compliqués : "J'ai fait quelques tours sur le simulateur. C'est unique, on peut le dire ainsi. Il n'y a pas grand-chose à remarquer. Les premiers virages sont les mêmes. Puis on a une sorte de S qui mène à une chicane, puis la ligne droite qui emmène vers le dernier virage. J'espère que nous pourrons conserver suffisamment d'élan dans la chicane pour se rapprocher, prendre l'aspiration et peut-être doubler au dernier virage, par exemple." Il n'y aura pas de zone DRS dans cette ligne droite, mais bel et bien dans les deux suivantes en revanche.

Les caractéristiques uniques de cette piste vont en tout cas représenter un casse-tête quant au niveau d'appui à embarquer sur les monoplaces. "Je pense que ça va être difficile de trouver le bon compromis pour les réglages", confirme Carlos Sainz. "Car ce n'est pas un circuit de F1 typique. On ne va jamais sur ce genre de circuit avec seulement des longues lignes droites et deux ou trois vrais virages. Ça va vraiment être une petite expérience pour la F1. Je pense que cela va générer une course différente. On parlera beaucoup de l'aileron arrière, du niveau d'appui, de tout ça."

Quoi qu'il en soit, une chose est sûre : les courses sur ce tracé inhabituel ne deviendront pas la norme pour le Grand Prix de Bahreïn, qui sera d'ailleurs le deuxième rendez-vous de la saison 2021 de Formule 1 le 28 mars.

"C'est une piste bien plus courte, et nous pensons savoir que le tracé international est quelque chose que davantage de fans verront, en raison de la section intérieure et de l'aspect technique", analyse le Sheikh Salman bin Isa al-Khalifa, PDG du Bahrain International Circuit. "La F1 a pris cette décision en raison de la situation dans laquelle elle est et de la nécessité de faire plus de courses. Si nous avions une course par an, ou n'étions choisis que pour une course, ce serait sur le tracé international."

Alonso et Hamilton voient Russell comme la star de l'avenir

Article précédent

Alonso et Hamilton voient Russell comme la star de l'avenir

Article suivant

Quand Diego Maradona rencontrait des légendes des sports mécaniques

Quand Diego Maradona rencontrait des légendes des sports mécaniques
Charger les commentaires
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021