Palmer approuve les restrictions pour les pilotes au départ

C'est la semaine dernière que la FIA a dévoilé une réglementation révisée, notamment au niveau des départs.

Pour donner un plus grand rôle aux pilotes dans leur envol, le point de patinage ne pourra plus être changé une fois que les voitures auront quitté les stands avant la course, et le système électronique qui aide à trouver ce point de patinage sera désactivé. Cette mesure prend effet à partir du Grand Prix de Belgique.

Lire aussi - Exclusif - La FIA dévoile les nouvelles règles pour les procédures de départ

C'est une décision qu'approuve Jolyon Palmer, pilote d'essais Lotus, qui estime que les départs seront bien plus passionnants dorénavant.

"Le départ est une très bonne idée, je pense," déclare le Britannique pour Sky Sports F1. "Il est vraiment automatisé pour le pilote à l'heure actuelle, on sait exactement ce que l'on doit faire avec la palette d'embrayage, avec la pédale d'accélérateur, on ne fait que suivre une procédure et je pense que c'est pour ça qu'il est rare de voir une différence au départ."

"Peut-être qu'un pilote peut y gagner une place, deux au maximum, mais en GP2, il n'est pas rare que le gars qui est troisième prenne la tête, c'est beaucoup plus aléatoire," rappelle le Champion GP2 2014.

Lire aussi - Aides au pilotage - L'interdiction prochaine ne devrait pas modifier la donne

Selon Palmer, non seulement les départs seront moins prévisibles, mais en plus, cela aura un impact sur l'ensemble de la course pour la rendre plus passionnante.

"Et quand on fait partir toutes les voitures par ordre de rapidité et qu'elles arrivent également au premier virage par ordre de rapidité, ce n'est pas la recette d'une course passionnante. Donc je pense que ce serait bien d'ajouter quelque chose de plus là-dedans," conclut-il.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags aides au pilotage, depart, déclaration