Palmer - "Presque aucune" dégradation sur les pneus

partages
commentaires
Palmer -
Par : Fabien Gaillard
4 mars 2017 à 13:30

Jolyon Palmer est revenu sur la dégradation des pneus Pirelli lors des premiers essais hivernaux de la saison 2017, qu'il juge quasiment inexistante.

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Si l'apparence et les modifications aérodynamiques ont été les principaux changements visibles des essais hivernaux, les pneumatiques conçus et fournis par Pirelli pour cette saison marquent aussi un tournant puisqu'ils abandonnent la philosophie dégradation thermique imposée au manufacturier italien depuis son retour en F1, en 2011.

En lieu et place, la firme a eu l'obligation de construire des pneus plus larges et dont la dégradation est moins importante, permettant ainsi aux pilotes d'attaquer plus et sur une période de temps plus importante.

Jolyon Palmer, qui a pu tester les gommes de la nouvelle gamme Pirelli, se montre satisfait de ce qu'elles apportent. Ainsi, quand la question lui est posée, il décrit ces nouvelles enveloppes comme "un immense progrès".

"Au niveau de la façon dont les courses vont se dérouler, je dirais que c’est une différence immense parce qu’il y a beaucoup moins de dégradation, la mise en température est très différente aussi donc je pense que les qualifications sur certains circuits pourraient être assez compliquées, mais la dégradation est basse", ajoute-t-il.

"Pour nous c’est assez bien, vous pouvez vraiment compter sur les pneus. En conditions de course, il va y avoir beaucoup de courses à un arrêt. J’ai également utilisé le tendre et le medium mais peut-être que l’ultratendre va être autre chose. Nous ne savons pas encore. Il pourrait y avoir quelques inconnues. Pour l’instant, pas de dégradation, presque aucune."

Et plus globalement, concernant les Formule 1 et la différence par rapport à 2016, le pilote Renault se veut enthousiaste. "C’est une avancée, une avancée raisonnable mais pour moi, la performance à haute vitesse est la plus grande différence."

"Globalement, l’appui supplémentaire est la plus grande différence entre la voiture de cette année et celle de l’année dernière, donc vous le sentez au freinage. La haute vitesse, surtout ici, est un progrès immense."

Diapo
Liste

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
1/10

Photo de: XPB Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
2/10

Photo de: XPB Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
3/10

Photo de: XPB Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
4/10

Photo de: XPB Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
5/10

Photo de: LAT Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
6/10

Photo de: LAT Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
7/10

Photo de: LAT Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
8/10

Photo de: XPB Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
9/10

Photo de: XPB Images

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17 avec des capteurs

Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17 avec des capteurs
10/10

Photo de: XPB Images

Article suivant
Technique - Pourquoi la Red Bull ne semble pas au niveau de la Mercedes

Article précédent

Technique - Pourquoi la Red Bull ne semble pas au niveau de la Mercedes

Article suivant

King : la faillite de Manor, un coup dur pour moi

King : la faillite de Manor, un coup dur pour moi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Jolyon Palmer
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités