Palou casse son accord avec McLaren, Zak Brown furieux

Destiné à rejoindre McLaren en IndyCar la saison prochaine, Álex Palou tourne le dos à une écurie qui l'a pourtant intégré à son programme d'essais en F1. Dernier rebondissement d'une saga contractuelle qui dure depuis un an.

Alex Palou, pilote de réserve, McLaren

Leader du championnat IndyCar et lancé vers un second titre, Álex Palou refuse de rejoindre Arrows McLaren la saison prochaine et s'apprête à renouveler son bail avec le Chip Ganassi Racing. C'est la suite d'une véritable saga, qui avait commencé dès l'été 2022 quand le pilote espagnol avait signé pour McLaren et avait déclenché un recours juridique de son écurie. Une médiation avait finalement permis de trouver un accord pour qu'il reste une saison supplémentaire chez Ganassi, tout en l'autorisant à participer à des essais en Formule 1 avec McLaren.

Álex Palou a été intégré au programme d'essais de l'équipe anglaise ces derniers mois et a roulé pour la dernière fois dans une ancienne F1 lors d'une séance organisée en juin sur le Hungaroring, aux côtés d'Oscar Piastri. Un roulage qui faisait suite à des tests sur le Red Bull Ring et à Barcelone. Il a également participé à une séance d'essais libres l'an dernier lors du Grand Prix des États-Unis, et était présent au Grand Prix de Miami en mai dernier en qualité de réserviste pour l'écurie de Woking.

La suite logique était donc de le voir rejoindre Arrows McLaren en 2024 outre-Atlantique, ce qui ne sera finalement pas le cas. "Je suis extrêmement déçu qu'Álex Palou n'ait pas l'intention d'honorer ses obligations contractuelles pour courir chez nous en IndyCar en 2024 et au-delà", déplore aujourd'hui Zak Brown dans un communiqué.

Le PDG de McLaren Racing a également adressé vendredi une lettre, rapportée par Associated Press, aux employés de son équipe, en marge de la manche d'IndyCar organisée à Indianapolis. "C'est incroyablement décevant, compte tenu de l'engagement qu'il a pris envers nous à la fois directement et publiquement, et de notre investissement significatif auprès de lui sur la base de cet engagement", a-t-il écrit, soulignant également "le temps, l'argent et les ressources consacrées à accueillir Alex dans notre équipe, car nous croyions en lui et nous avions hâte de décrocher des victoires en IndyCar avec lui".

L'histoire ne s'arrête pas là puisque le pilote de 26 ans a aussi rompu avec la société qui gérait sa carrière, Monaco Increase Management. Cette dernière a, à son tour, publié un communiqué pour faire part de son "amère déception", avant d'ajouter : "Ensemble, nous avons bâti des relations qui allaient au-delà de toute obligation contractuelle et qui a culminé en remportant le titre IndyCar en 2021 et en ouvrant la voie vers des opportunités en F1. La vie continue et nous souhaitons à Alex le meilleur pour la suite."

Aujourd'hui, tout porte à croire qu'Álex Palou va signer un nouveau contrat de plusieurs années avec Ganassi, qui pourrait d'ailleurs faire de lui le pilote le mieux payé du championnat IndyCar.

Avec Charles Bradley

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Webber : "Plus d'éloges et de notoriété" si Red Bull était un constructeur
Article suivant Rosberg recommande à Pérez "de couper tous les médias"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France