Panis : "Les gens oublient que Charles est encore jeune"

Dernier Français vainqueur d’un Grand Prix, Oliver Panis est devenu le conseiller technique et sportif de Charles Pic cette année, depuis que le jeune pilote tricolore est passé sous la tutelle de Lagardère

Dernier Français vainqueur d’un Grand Prix, Oliver Panis est devenu le conseiller technique et sportif de Charles Pic cette année, depuis que le jeune pilote tricolore est passé sous la tutelle de Lagardère.

Après de nombreux mois de travail, le poulain de Panis a récemment signé chez Marussia Virgin Racing pour effectuer ses débuts en Formule 1 en 2012. L'ancien pilote Toyota avoue avoir croisé peu de pilotes avec autant de détermination que Pic à un si jeune âge.

"J’ai connu Charles lorsqu’il était très jeune. Je sais qu’il a été préparé de façon incroyable par Eric Bernard pendant de longues années. Quand j’ai commencé à travailler avec lui, j’ai découvert un pilote rapide et intelligent. Ce qui m’a le plus étonné chez lui, c’est sa détermination. J’ai croisé beaucoup de pilotes dans ma carrière, mais peu avec autant de détermination que lui. Il est encore un peu timide, notamment parce qu’il est très jeune et c’est cela que les gens oublient," a déclaré Panis.

Le Français ajoute qu’il faudra un peu de temps à Pic pour être compétitif. Les essais privés étant fortement limités, le natif de Montélimar n’aura passé que huit jours au volant d’une F1 avant de se rendre à Melbourne pour le premier Grand Prix de sa carrière.

"Charles peut être compétitif. Mais en Formule 1, il faut du temps. Il n’aura que huit journées d’essais avant d’arriver à Melbourne, mais heureusement, la collaboration avec McLaren et l’utilisation du simulateur va énormément l’aider dans son apprentissage. J’ai confiance en lui. Notre choix s’est porté sur Marussia puisque l’équipe et John Booth étaient vraiment intéressés par Charles. La collaboration avec McLaren est vraiment un plus pour une équipe qui est en train de grandir et je pense que ce sera un atout pour l’évolution de la monoplace dans les années à venir. Je ne vais pas apprendre à piloter à Charles, mais je serai là pour le guider d’un point de vue médiatique et au niveau de l’implication dans l’équipe," a ajouté Panis.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes John Booth , Charles Pic
Équipes McLaren , Virgin Racing
Type d'article Actualités