C'était un 19 mai : Panis, le triomphe surprise à Monaco

Le 19 mai 1996, Olivier Panis remporte un Grand Prix de Monaco rocambolesque au volant d'une Ligier, pour ce qui est toujours à ce jour la dernière victoire d'un Français en Formule 1.

C'était un 19 mai : Panis, le triomphe surprise à Monaco

Une course avec de la pluie, stoppée au bout de deux heures et avec trois voitures en piste au moment de l'arrivée : il suffit de ces quelques mots pour faire comprendre que l'épreuve monégasque de 1996 a été marquante. Sur le plan du déroulé, la course sera une longue succession d'abandons dans des conditions délicates, et en premier lieu des différents favoris : Michael Schumacher accidenté dès le premier tour, Damon Hill sur problème moteur au 40e passage et Jean Alesi en raison d'un souci de suspension dans la 60e boucle. 

Lire aussi :

C'est finalement Olivier Panis, parti 14e sur la grille, qui héritera du commandement au terme d'une course bien menée et lors de laquelle il effectuera plusieurs manœuvres de dépassement, tout en restant à l'écart des problèmes. Il le conservera jusqu'au bout, pour le plus grand plaisir d'une écurie Ligier en fin de vie, qui s'offre alors son premier succès depuis 1981, et de la France qui trouve en Panis un second vainqueur de GP après la fin de l'ère Prost.

Pour autant, et jusqu'à ce jour, la bannière tricolore n'a plus flotté au-dessus de la plus haute marche du podium en Formule 1 depuis ce 19 mai 1996.

Cliquez sur les flèches pour passer aux photos précédentes/suivantes.

Michael Schumacher, Ferrari F310
Michael Schumacher, Ferrari F310
1/15

Photo de: LAT Images

David Coulthard, McLaren MP4/11B, avec le casque de Michael Schumacher
David Coulthard, McLaren MP4/11B, avec le casque de Michael Schumacher
2/15

Photo de: LAT Images

Olivier Panis, Ligier
Olivier Panis, Ligier
3/15

Photo de: Sutton Motorsport Images

David Coulthard, McLaren MP4/11B, avec le casque de Michael Schumacher
David Coulthard, McLaren MP4/11B, avec le casque de Michael Schumacher
4/15

Photo de: Sutton Motorsport Images

Olivier Panis, Ligier JS43
Olivier Panis, Ligier JS43
5/15

Photo de: LAT Images

Olivier Panis, Ligier JS43
Olivier Panis, Ligier JS43
6/15

Photo de: LAT Images

Olivier Panis, Ligier JS43
Olivier Panis, Ligier JS43
7/15

Photo de: LAT Images

Le vainqueur Olivier Panis, Ligier JS43
Le vainqueur Olivier Panis, Ligier JS43
8/15

Photo de: LAT Images

Détails du moteur de la Ligier JS43 Mugen Honda
Détails du moteur de la Ligier JS43 Mugen Honda
9/15

Photo de: LAT Images

Le vainqueur Olivier Panis, Ligier JS43, avec l'ancien pilote Jacques Laffite
Le vainqueur Olivier Panis, Ligier JS43, avec l'ancien pilote Jacques Laffite
10/15

Photo de: LAT Images

Le vainqueur Olivier Panis, Ligier, et le troisième Johnny Herbert, Sauber
Le vainqueur Olivier Panis, Ligier, et le troisième Johnny Herbert, Sauber
11/15

Photo de: LAT Images

Podium : le vainqueur Olivier Panis, Ligier, le deuxième David Coulthard, McLaren, et le troisième Johnny Herbert, Sauber
Podium : le vainqueur Olivier Panis, Ligier, le deuxième David Coulthard, McLaren, et le troisième Johnny Herbert, Sauber
12/15

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le vainqueur Olivier Panis, Ligier JS43, sur le grand écran près du port
Le vainqueur Olivier Panis, Ligier JS43, sur le grand écran près du port
13/15

Photo de: LAT Images

Podium : le vainqueur Olivier Panis, Ligier, le second David Coulthard, McLaren, le troisième Johnny Herbert, Sauber
Podium : le vainqueur Olivier Panis, Ligier, le second David Coulthard, McLaren, le troisième Johnny Herbert, Sauber
14/15

Photo de: LAT Images

Bernie Ecclestone présente à Olivier Panis une récompense pour sa victoire au GP de Monaco
Bernie Ecclestone présente à Olivier Panis une récompense pour sa victoire au GP de Monaco
15/15

Photo de: LAT Images

partages
commentaires
Hamilton : Une lutte interne sur fond de domination est "moins fun"
Article précédent

Hamilton : Une lutte interne sur fond de domination est "moins fun"

Article suivant

Un consensus de plus en plus proche pour les budgets plafonnés

Un consensus de plus en plus proche pour les budgets plafonnés
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021