Abu Dhabi a montré pourquoi la F1 a toujours besoin du DRS

Des figures importantes du paddock de la Formule 1 ont déclaré que la panne de DRS du début du Grand Prix d'Abu Dhabi avait démontré pourquoi ce dispositif était toujours nécessaire avec la génération actuelle de voitures.

Abu Dhabi a montré pourquoi la F1 a toujours besoin du DRS

Un problème informatique a, en début de course à Yas Marina, obligé la direction de course à désactiver le DRS jusqu'au 18e tour. Artifice peu populaire auprès des fans, le système de réduction de la traînée, qui consiste en l'abaissement temporaire du volet supérieur de l'aileron arrière afin de réduire la résistance à l'air en ligne droite et d'augmenter la vitesse de pointe, a été instauré en 2011 comme réponse de la F1 à la problématique des difficultés de dépassement. Cependant, pour un certain nombre de pilotes, le début de course à Yas Marina a prouvé qu'il s'agissait d'un mal nécessaire.

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur l'impact de l'absence de DRS, Daniel Ricciardo a déclaré : "Ça a rendu [la course] encore plus ennuyeuse ! On en a besoin sur certains circuits, assurément, et c'est l'un d'entre eux. Sur des pistes comme Monza, vous pouvez vous en sortir sans, mais je pense que c'est une excellente chose. Je suis sûr que les gens diront que c'est un peu artificiel, mais nous en avons besoin, surtout avec ces voitures et aux vitesses où nous allons, sinon il n'y aurait pas de dépassements. Donc Dieu bénisse le DRS."

Un avis partagé par Carlos Sainz, dont le dépassement dans le dernier tour à Yas Marina a été permis par l'utilisation du DRS dans la longue ligne droite de retour. "Ça montre juste qu'en Formule 1 de nos jours, sans le DRS, il est impossible de dépasser. Donc le DRS est vraiment nécessaire dans la F1 moderne. Avec un peu de chance, en 2021 nous n'en aurons pas besoin parce qu'aucun de nous ne l'aime, mais pour l'instant si nous voulons voir des dépassements en F1, il nous faut le DRS."

Pour Valtteri Bottas, les 18 tours sans DRS ont correspondu au temps qu'il lui a fallu pour remonter dans le top 5 depuis la 20e position. "Je voulais vraiment me rapprocher du podium et des avant-postes, donc c'était agaçant de ne pas l'avoir. Dans ma position, en attaquant et en ayant le rythme, nous voulions l'avoir mais évidemment les voitures qui défendaient étaient heureuses qu'il ne soit pas actif. Donc c'est délicat. Je pense qu'avec les monoplaces actuelles que nous avons en F1, c'est une bonne chose. Mais j'espère qu'à l'avenir, en 2021, nous pourrons peut-être nous en passer."

partages
commentaires
Moins d'essais en 2020 mais une garantie pour les rookies

Article précédent

Moins d'essais en 2020 mais une garantie pour les rookies

Article suivant

Ricciardo n'est pas optimiste pour faire plaisir à Renault

Ricciardo n'est pas optimiste pour faire plaisir à Renault
Charger les commentaires
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021