Malgré sa panne, Grosjean ne désespère pas

partages
commentaires
Malgré sa panne, Grosjean ne désespère pas
Par :
9 juin 2018 à 18:34

Les qualifications de Romain Grosjean à Montréal se sont achevées au bout de quelques secondes seulement dans un panache de fumée.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team, entre dans son cockpit
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team, avec des lunettes contenant une caméra
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Romain Grosjean va-t-il enfin ouvrir son compteur de points 2018 au Grand Prix du Canada ? Cela paraît désormais peu probable. Le pilote Haas a vu ses qualifications s'achever dès l'instant où il est sorti du garage, s'immobilisant aussitôt dans un panache de fumée dont la cause n'est pas connue pour l'heure.

Forcément, Grosjean accuse le coup, lui qui mêle malchance et fautes de pilotage depuis le début de la saison. Le Français préfère toutefois faire contre mauvaise fortune bon cœur.

"On ne sait pas encore, tout ce que je peux vous dire c’est qu’il y avait beaucoup de fumée, comme vous avez pu le voir", commente-t-il. "Il y a un moment où il faut en rigoler, sinon on va tous se pendre. Bon, pas jusque-là, mais c’est une série difficile. La course est demain, on essaiera de dépasser."

"On a eu une alerte en EL3, après mon tour en hypertendres, il y a eu un petit problème avec la recharge de la batterie. On n’avait pas le temps de changer le moteur entre EL3 et les qualifs, donc on a essayé de changer toute la périphérie."

Grosjean ajoute : "Je mange mon pain noir pour les saisons à venir ! C'est une série noire, on préfère en rire car à un moment, il n'y a rien d'autre à faire. Du côté positif, la voiture est bonne avec les évolutions, le rythme était très bon en essais libres et je savais pouvoir être le meilleur des autres aujourd'hui."

Au moins le Circuit Gilles Villeneuve est-il plutôt favorable aux remontées, avec les opportunités de dépassement qu'il présente et la forte probabilité d'intervention du Safety Car. "C’est un circuit où on peut doubler, il peut se passer beaucoup de choses. Les pilotes qui vont partir en hypertendres vont souffrir. Ce n’est jamais idéal de partir 20e, mais on fera de notre mieux", conclut Grosjean.

Article suivant
EL3 - Verstappen, les Ferrari et Hamilton en un dixième !

Article précédent

EL3 - Verstappen, les Ferrari et Hamilton en un dixième !

Article suivant

Qualifs - Vettel en pole juste devant Bottas

Qualifs - Vettel en pole juste devant Bottas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu