Parr : Les voitures clientes tueraient la Formule 1

Cheval de bataille de Ferrari depuis plusieurs années, la possibilité d’avoir recours à des châssis clients pour les équipes les moins fortunées est un sujet qui divise toujours le monde de la Formule 1

Cheval de bataille de Ferrari depuis plusieurs années, la possibilité d’avoir recours à des châssis clients pour les équipes les moins fortunées est un sujet qui divise toujours le monde de la Formule 1.

Parmi les fervents opposants à cette idée figure Williams, dont l’ancien dirigeant Adam Parr est revenu sur ce que pourrait provoquer l’autorisation du recours aux voitures clientes à l’avenir.

"Je ne sais pas à quel point c’est probable, mais je sais que l’introduction des voitures clientes constituerait l’échec de la FIA et des propriétaires des droits commerciaux de la Formule 1", explique Parr au F1 Times magazine. "Cela marquerait également la fin de ce sport."

Celui qui garde un œil très attentif sur ce qu’est la F1 cette saison a également donné son sentiment quant au spectacle actuel, plus particulièrement au sujet des pneus Pirelli ou encore de l’utilisation du DRS.

"Je soutiens complètement l’approche de Pirelli et le DRS. Le DRS ne fait que compenser le désavantage de la voiture qui suit. Les pneus sont les mêmes pour tout le monde, donc les revendications manquent d’argument. Je me souviens qu’en 2007, on pouvait prédire raisonnablement qui allait gagner à Monaco après le premier virage. Les gens disaient qu’ils regarderaient le départ et ensuite seulement l’arrivée. Ce n’est pas comme ça désormais ! Si vous n’êtes pas concentré, vous êtes perdu. Et n’est-ce pas comme ça que ça devrait être ?"

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adam Parr
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités