Partir devant demeure crucial en 2012

Pour gagner un Grand Prix cette saison, il faut partir de la première ligne de la grille…ou s’appeler Fernando Alonso !En remportant le Grand Prix d’Europe, dimanche, Alonso est devenu le vainqueur parti depuis la position la plus lointaine sur la...

Pour gagner un Grand Prix cette saison, il faut partir de la première ligne de la grille…ou s’appeler Fernando Alonso !

En remportant le Grand Prix d’Europe, dimanche, Alonso est devenu le vainqueur parti depuis la position la plus lointaine sur la grille depuis le début de la saison.

Parti 11ème sans avoir obtenu son ticket d’accès pour la Q3, l’Espagnol a ainsi réalisé une remontée encore plus spectaculaire que celle qu’il avait déjà réalisée en Malaisie, sous la pluie. Le Double Champion du Monde de l’équipe Ferrari avait alors pris le départ depuis la 8ème position de la grille.

Tous les autres vainqueurs de la saison se sont élancés depuis la première ligne. Le duo McLaren Button et Hamilton a signé ses succès depuis la seconde position de la grille, tandis que Rosberg, Vettel, Maldonado et Webber se sont élancés de la pole.

Si la gestion des enveloppes pneumatiques demeure primordiale durant les qualifications afin de préserver autant de performance possible avec des gommes peu attaquées en course, imprimer le rythme dès le samedi demeure donc l’un des gages de succès de cette saison 2012, en dépit de tous les incroyables scénarios provoqués par l’exploitation des Pirelli.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités