Pas de favoritisme pour Vettel chez Red Bull

Helmut Marko et Christian Horner n'ont pas tardé à réagir hier soir après la course, pour mettre les choses au clair

Helmut Marko et Christian Horner n'ont pas tardé à réagir hier soir après la course, pour mettre les choses au clair. Ils reviennent sur le contexte de l'accrochage et Marko entend faire passer le message que Vettel n'est pas favorisé au sein de l'équipe.

Le conseiller de l'équipe autrichienne tient à mettre les choses au clair. Son équipe traite ses pilotes de façon équitable. Lors de la course d'hier, l'objectif était d'avoir un doublé, quel que soit l'ordre d'arrivée.

"Nous gérons notre équipe et nos deux pilotes de la même façon. Vettel était sous pression et si une telle situation se présente, vous devez penser à l'équipe. Nous pouvions toujours faire le doublé."

Pour le conseiller de Red Bull, Vettel était passé devant Webber, il devait reprendre la trajectoire afin de prendre correctement le virage à gauche qui arrivait.

"Nous n'étions pas dans une situation où nous courrions l'un contre l'autre. Nous étions sous l'énorme pression des McLaren - ils étaient plus rapides dans les lignes droites donc nous devions profiter de notre avantage dans les virages."

"Il devait attaquer, autrement il aurait été dépassé par Hamilton - cela aurait été totalement différent si les McLaren étaient 10 secondes derrière, mais ce n'était pas le cas."

"Il [Vettel] était déjà devant, au moins de deux mètres, et il y avait un virage à venir, donc il devait se remettre dans la trajectoire. Il ne pouvait pas freiner sur la partie sale de la piste car il savait ce qu'il se passerait."

"Mais cette situation était inutile. Nous allons parler à tout le monde clairement pour que les choses ne se reproduisent pas."

Christian Horner tient un discours très similaire à celui de Marko, la politique de l'équipe est de laisser les pilotes s'exprimer.

"Nos deux pilotes sont traités à égalité. Ils ont le même matériel, les mêmes chances. C'est une politique que nous menons et c'est comme ça qu'est léquipe - Sebastian a réussi à économiser plus de carburant et en a profité - comme il a le droit de le faire."

"Il [Vettel] était sous la pression d'Hamilton, ce qui l'a mis en position de doubler Mark. Notre priorité à ce stade était de gagner la course. Même si les voitures veulent changer de positions nous étions toujours premier et deuxième, et c'est toujours 43 points pour l'équipe et les deux pilotes s'éloignaient au championnat."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités