Pas de pénalité pour Glock après son incident avec Heidfeld

Dans l'incident opposant Timo Glock et Nick Heidfeld, les commissaires de course du Grand Prix d'Europe ont considéré que le pilote Toyota n'avait rien fait d'illégal et par conséquent, aucune sanction n'a été prise à son encontre

Dans l'incident opposant Timo Glock et Nick Heidfeld, les commissaires de course du Grand Prix d'Europe ont considéré que le pilote Toyota n'avait rien fait d'illégal et par conséquent, aucune sanction n'a été prise à son encontre.

Durant la seconde phases des qualifications, Heidfeld, alors dans un tour chronométré, s'est retrouvé derrière Glock et s'est vu contraint de sortir de la trajectoire idéale. Du coup, le pilote BMW a bloqué ses roues et est sortie de la piste.

Excédé par l'attitude de son compatriote, Heidfeld lui a adressé un doigt d'honneur puis a réclamé qu'une sanction soit prise à son encontre. Toutefois, après enquête, les commissaires ont conclu que l'attitude de Glock ne méritait pas de pénalité.

"Après avoir entendu les explications des pilotes et des deux représentants des écuries, les commissaires ont décidé que cet incident ne nécessitait aucune sanction," explique un communiqué de la FIA.

Ce n'est pas la première fois que Nick Heidfeld se plaint de l'attitude d'un autre pilote puisqu'à Budapest, Sébastien Bourdais avait écopé d'une pénalité pour avoir gêné l'allemand.

Le pilote BMW a d'ailleurs craint d'être exclu du Top 10, comme en Hongrie : "Je ne pouvais pas y croire. J'ai été gêné par Timo et évidemment j'avais le souvenir de Budapest, où il s'est passé exactement la même chose. Heureusement, j'avais des pneus durs qui peuvent supporter deux tours et mon second tour était clair, donc j'ai pu atteindre la Q2."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld , Sébastien Bourdais , Timo Glock
Type d'article Actualités